JUDICIAIRE

William De Bondt condamné à 25 ans de prison pour l’assassinat de sa partenaire

William De Bondt condamné à 25 ans de prison pour l’assassinat de sa partenaire

BELGA

La cour d’assises de Flandre occidentale a condamné William De Bondt, vendredi, à une peine de 25 ans de prison pour l’assassinat de sa partenaire Isabelle Deschodt.

William De Bondt a prévenu les secours dans la soirée du mardi 18 juillet 2017. Isabelle Deschodt a été réanimée dans leur appartement de la Stationsstraat et emmenée à l’hôpital dans un état critique. La victime est décédée des suites de ses blessures le soir même. Lors de l’autopsie, le médecin a trouvé trace d’une blessure par arme blanche au niveau de la poitrine. Ce n’est qu’à l’occasion d’une autopsie ultérieure qu’une balle a été découverte dans la poitrine de la victime. Les blessures mortelles auraient été infligées avec l’arme ancienne de l’accusé.

William De Bondt a fait diverses déclarations au cours de l’enquête. Dans un premier temps, il a affirmé que sa petite-amie était revenue à la maison gravement blessée après une promenade dans le parc. Selon ses propres mots, il s’est endormi dans le fauteuil cet après-midi-là pendant le Tour de France. L’accusé a ensuite déclaré qu’il polissait une arme ancienne. C’est de cette façon qu’il aurait accidentellement tiré un coup fatal.

Cependant, la reconstitution a révélé que son explication n’était pas conforme aux conclusions de l’expert en balistique. Jusqu’à vendredi, William De Bondt a soutenu qu’il avait accidentellement tiré sur sa partenaire.