SANTÉ

Coronavirus: des nouveautés dans les procédures de testing dès ce 3 novembre

Coronavirus: des nouveautés dans les procédures de testing dès ce 3 novembre

Karine Moykens, présidente du comité interfédéral Testing & Tracing. Zstock – stock.adobe.com

Lors de la conférence du Centre de crise de ce vendredi matin, Karine Moykens, présidente du comité interfédéral Testing & Tracing, a présenté les nouveautés en termes de testing. Celles-ci seront opérationnelles dès ce mardi 3 novembre.

 

 

«Le nombre d’infection est très élevé. Il est important que les prestataires de soins puissent se concentrer sur les soins pour les patients. C’est la raison pour laquelle nous avons développé plusieurs outils qui devraient les aider et qui seront disponibles à partir de ce mardi 3 novembre», a détaillé Karine Moykens, présidente du comité interfédéral Testing & Tracing.

Aides aux médecins traitants

«Nos médecins traitants sont submergés de questions. Il est important que les médecins généralistes aient encore suffisamment de temps pour consulter leurs patients. Nous devons donc veiller à ce qu’ils soient occupés le moins possibles par du travail administratif. À partir de la semaine prochaine, les médecins scolaires et médecins d’entreprise pourront prescrire des tests et consulter le résultat des tests des patients.»

Centres de prélèvement et réservations

Karine Moykens a également indiqué que les centres de prélèvement sont confrontés à des demandes de tests trop importants. «Les personnes qui se soumettent à un test dans ces centres doivent souvent attendre longtemps. Un nouvel outil a été mis au point pour indiquer quand le centre de prélèvement dispose de créneaux horaires pour effectuer des tests. Les citoyens pourront faire eux-mêmes une réservation. À l’arrivée au centre de prélèvement, les données du patient seront couplées à celles de l’échantillon afin de recevoir rapidement les résultats du test.»

Que faire si vous devez être testé?

Si vous devez être testé:

– Soit vous allez chez votre médecin généraliste, et il prélève l’échantillon. Il vous expliquera comment recevoir vos résultats. Vous recevrez également un code d’activation par SMS que vous pouvez utiliser pour lier le test à l’application Coronalert, si vous désirez recevoir vos résultats via cette voie.

– Soit votre médecin généraliste vous envoie vers un centre de prélèvement. Vous recevrez alors un SMS avec un code d’activation. Vous avez besoin de ce code pour effectuer votre réservation dans le centre. Cet outil est disponible sur www.masante.belgique.be

Après le test, pour connaître vos résultats:

– Soit vous avez activé le code reçu sur l’application Coronalert. Vous recevrez alors vos résultats sur votre smartphone.

– Soit vous consultez vos résultats sur wwww.masante.belgique.be ou via votre médecin généraliste.

Si vous avez eu un contact à haut risque, mettez-vous en quarantaine pendant 10 jours. Si besoin d’un certificat de quarantaine, vous pouvez l’obtenir via votre médecin traitant. Mais, nouveauté, vous pourrez également télécharger ce certificat vous-même sur www.masante.belgium.be, dès la semaine prochaine.

 

 

 

 

1,7 million d’utilisateurs pour Coronalert

 

Il y a un moins, l’application Coronalert était lancée. À ce jour, elle a été téléchargée par 1,7 million d’utilisateurs, soit environ 25% de tous les utilisateurs de smartphone. «C’est un outil supplémentaire important pour informer les contacts à haut risque que l’on ne connaît pas. Si vous disposez de l’application et que vous recevez un écran rouge mais que vous ne présentez pas de symptômes, vous serez invité à appeler le centre de contact. Si vous présentez des symptômes, contactez votre médecin traitant», a expliqué Karine Moykens, présidente du comité interfédéral Testing & Tracing.

Depuis le lancement de l’application le 30 septembre, plus de 56 000 utilisateurs ont déjà reçu le résultat de leur test dans l’application, dont 20% sont positifs. Actuellement, on est à 3 000 résultats de test reçus dans l’application.