SANTÉ

Coronavirus: en maisons de repos, les cas «ont doublé voire triplé durant la semaine précédente»

Coronavirus: en maisons de repos, les cas «ont doublé voire triplé durant la semaine précédente»

Image d’illustration Peter Atkins – stock.adobe.com

Lors de la conférence du Centre de crise de ce vendredi matin, Sciensano a divulgué quelques informations concernant la situation de l’épidémie de coronavirus dans les maisons de repos. Le nombre de cas confirmé a d’abord doublé puis triplé durant la semaine précédente, selon Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus

 

 

Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus, a voulu attirer l’attention sur la situation actuelle de l’épidémie de coronavirus dans les maisons de repos. «Actuellement, partout en Belgique, le nombre de cas confirmé a d’abord doublé puis triplé durant la semaine précédente.» Si la Flandre a des chiffres un peu plus favorables, ils suivent Bruxelles et la Wallonie avec deux semaines de retard.

«Si on s’intéresse à la situation au 13 octobre, on est passé, pour la Flandre, de 11 à 25 cas positifs pour 1 000 résidents, La Wallonie est passée de 34 à 67 résidents positifs, et Bruxelles, de 13 à 39 cas positifs, toujours pour 1 000 résidents», a poursuivi Yves Van Laethem.

Le nombre de maisons de repos ayant au moins un cas positif a également augmenté. «En Flandre, ce nombre est passé de 17% à 31%. Il est passé de 33% à 51% en Wallonie et de 27% à 43% à Bruxelles.»

Le nombre de maisons de repos dans lesquelles il n’y a pas de cas de coronavirus diminue rapidement, et c’est clairement une donnée inquiétante, estime Yves Van Laethem. «Heureusement, le nombre de maisons de repos dans lesquelles de grosses épidémies ont lieu reste, quant à lui, peu important, même s’il augmente. Il est passé de 3,4% à 8% en Flandre, de 7,1% à 15% en Wallonie et de 1,9% à 11% à Bruxelles.»

 

 

 

 

Un port du masque dès 6 ans pour les enfants?

 

Est-ce que les enfants doivent porter des masques dès 6 ans, comme cela se fait dans d’autres pays? Yves Van Laethem a tenu à rassurer sur ce point.

«Il est peu probable que la majorité des enfants âgés entre 6 et 12 ans puissent porter le masque convenablement tout en le gardant pendant une longue période. On sait que si on le porte mal, c’est une fausse sécurité. C’est pour cette raison que cela ne nous semble pas nécessaire d’étendre le port du masque dans les écoles ou ailleurs.»

Ce que l’on sait, c’est que les enfants sont peu malades. Il est rare de voir des symptômes chez eux qui nécessitent une hospitalisation. Il y a très peu d’enfants hospitalisés. 1,5% du total des hospitalisations concernent les enfants de 0 à 9 ans, et 0,75% les enfants de 10 à 19 ans. «Cela nous mène à penser qu’il n’y a que 90 à 100 enfants hospitalisés. Ce sont essentiellement des hospitalisations chez les tout petits enfants pour des symptômes grippaux ou de la fièvre. Ils sont hospitalisés pour des temps très courts. Cette infection au covid n’est pas une infection bactérienne sévère qui les touche» a ainsi précisé Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus.

 



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos