JUDO

Dirk Van Tichelt annonce la fin de sa carrière de judoka

Dirk Van Tichelt annonce la fin de sa carrière de judoka

Van Tichelt ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait. Photo News

L’ancien champion d’Europe et médaillé olympique Dirk Van Tichelt met fin à sa carrière.

Le judoka Dirk Van Tichelt met fin à sa carrière d’athlète de haut niveau. L’ancien champion d’Europe 2008 (-73 kg) de Lisbonne et médaillé olympique à Rio huit ans plus tard a annoncé lui-même sa décision ce vendredi lors d’une conférence de presse à Bruges. Celui qu’on surnomme le «Beer van Brecht» a évoqué les limitations d’entraînement dues à la crise du coronavirus et une nouvelle blessure, au cou, comme principale raison de sa fin de carrière à 36 ans. Elle avait débuté au plus haut niveau en 2004.

«Un athlète de haut niveau doit être capable de s’entraîner de façon constante et dans la situation actuelle c’est très difficile», a commencé Van Tichelt.

Quand j’ai remarqué qu’à cause de l’hernie, je ne pouvais même plus jouer avec mon enfant…

Il s’était auparavant interrogé sur la poursuite de sa carrière sportive de haut niveau. Une nouvelle blessure au cou a fait que Van Tichelt s’est décidé à faire ses adieux. «Quand j’ai remarqué qu’à cause de l’hernie, je ne pouvais même plus jouer avec mon enfant, la graine a été plantée pour mettre fin à ma carrière sportive de haut niveau».

L’année 2016 a été un grand cru pour la famille de Van Tichelt, car le lendemain de Noël, lui et sa compagne Esther ont pu accueillir leur premier enfant Arthur.

Dans les années post-olympiques, Van Tichelt a connu plusieurs blessures à la cheville et à l’épaule, mais le plus alarmant fut le retour fin 2017, de son hernie du cou. Comme en 2014, une infiltration a été effectuée afin de pouvoir entamer sans douleur la période de qualification pour Tokyo. Mais avec une élimination en huitième de finale, le Championnat d’Europe 2018 n’a pas donné le résultat escompté.

Début 2019, Van Tichelt était déjà devenu père pour la deuxième fois, le destin a encore frappé. Lors d’un camp d’entraînement en Autriche, il s’est déchiré les ligaments croisés antérieurs, après quoi une opération et une longue réhabilitation l’attendaient. Notre compatriote s’est remis juste à temps pour le championnat du monde, où il y a été éliminé dès le premier tour.

Le sport de haut niveau a fait beaucoup de ravage sur mon corps

Le Grand Chelem de Düsseldorf, au début de cette année, sera son dernier tournoi. Pas un adieu de rêve, car Van Tichelt y a subi une blessure à la clavicule qui l’a écarté plusieurs semaines, en pleine période de qualification pour Tokyo. À cette époque, personne ne savait quel type de tsunami le coronavirus allait provoquer dans les mois suivants. Tous les tournois ont été annulés et les Jeux ont été reportés d’un an à l’été 2021.

«De toute façon, le sport de haut niveau a fait beaucoup de ravage sur mon corps, mais je ne veux pas franchir la limite d’un handicap permanent», a-t-il souligné.

Le métal ne manque pas dans l’armoire à trophées de Van Tichelt. Outre ses neuf titres de champion de Belgique chez les seniors dans sa catégorie de poids, son palmarès compte également un titre européen (2008, Lisbonne). En 2015, il a remporté le bronze pour notre pays aux Jeux européens de Bakou. Lors des championnats du monde, il a obtenu deux fois le bronze, en 2009 (Rotterdam) et en 2015 (Rio). Lors du WorldTour, qui comprenait des Masters, des Grand Chelems et des Grands Prix, il a remporté dix-neuf médailles, dont six en or. Il a participé à trois JO, se classant 5e en 2008 à Pékin, 9e à Londres en 2012 avant de créer la surprise en s’emparant du bronze à Rio en 2016.

Van Tichelt, licencié en éducation physique, ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait. «Tout est encore ouvert. Je prendrai une décision dès que possible», a-t-il déclaré.

Dirk Van Tichelt annonce la fin de sa carrière de judoka
- Photo News