article abonné offert

HASTIERE

Retrait de bracelet électronique trop fêté

Quarante mois de prison assortis d’un sursis de cinq ans pour ce qui excède la détention préventive. Telle est la peine infligée à Laurent, cet habitant d’Hastière qui avait pété les plombs à l’issue d’une soirée fortement alcoolisée pour fêter… le retrait de son bracelet électronique!

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 36 des 169 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?