BRUXELLES

Arrêté avec hache et machette devant le commissariat central de Bruxelles: «Rien ne permet de penser à une menace d’attentat»

Arrêté avec hache et machette devant le commissariat central de Bruxelles: «Rien ne permet de penser à une menace d’attentat»

(Illustration) BELGA

L’individu armé intercepté dans la nuit de lundi à mardi devant le commissariat central de la zone de police Bruxelles-Ixelles, a été placé sous mandat d’arrêt. Rien ne permet de conclure «à un contexte de menaces d’attentats».

L’individu armé intercepté dans la nuit de lundi à mardi, pendant le couvre-feu, devant le commissariat central de la zone de police Bruxelles-Ixelles, situé rue du Marché au Charbon dans le centre de Bruxelles, a été placé sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction, a indiqué mercredi après-midi le parquet de Bruxelles. Ce dernier précise qu’«à ce stade de l’enquête rien ne permet de confirmer que les faits s’inscrivent dans un contexte de menaces d’attentats».

Le juge d’instruction a inculpé le suspect du chef de port d’armes prohibées.

L’homme a été contrôlé en raison de sa présence en rue pendant le couvre-feu. Des armes ont été retrouvées sur lui dans son sac à dos.

L’homme âgé de 43 ans, un certain John C., serait connu pour être radicalisé, selon des médias. Il était en possession d’une hache et d’une machette. Des armes avec des munitions auraient été retrouvées lors d’une perquisition menée à son domicile. Le parquet de Bruxelles ne confirme pas, à ce stade de l’enquête, ces dernières informations et souligne qu’il ne dispose pas d’éléments permettant d’affirmer que cet incident s’inscrit dans un contexte de menace terroriste.