CORONAVIRUS

Les mesures désormais communes aux trois Régions entreront en vigueur dès minuit

Les mesures désormais communes aux trois Régions entreront en vigueur dès minuit

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden a annoncé ce mercredi qu’un nouvel arrêté ministériel serait publié dès ce mercredi au Moniteur. BELGA

Le nouvel arrêté ministériel, qui harmonise et actualise les règles à suivre pour l’ensemble du pays, dans le cadre de la pandémie de covid-19 sera publié au Moniteur belge dans le courant de la soirée. Les mesures entreront en vigueur à minuit, a annoncé la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), mercredi après-midi.

Histoire que chaque Belge sache à quoi s’en tenir, il s’agit bien des règles qui sont valables sur tout le territoire belge et non des mesures qui sont seulement de mise en Flandre, en Wallonie et/ou à Bruxelles, a-t-on précisé au cabinet de la ministre de l’Intérieur.

Ainsi, plusieurs règles sont les mêmes dans les trois Régions, dans les domaines du sport et de la culture. Elles ont été fixées lors de la réunion du comité de concertation, vendredi dernier. Celui-ci avait aussi décidé de la fermeture du secteur horeca, de l’interdiction de la vente d’alcool au-delà de 20h, et de la limitation des contacts étroits à une personne.

Mais il existe également de nombreuses différences. Par exemple, la Wallonie et Bruxelles ont maintenant décidé d’introduire un couvre-feu plus strict. La Flandre s’en tient à l’horloge de nuit. Et mardi soir, la Flandre a pris des mesures plus strictes en matière de visites de cinémas, de centres de fitness et de culture, entre autres. Le calendrier des mesures dans les différents États fédéraux est également différent.

Spécificités urbaines

Spécificité urbaine oblige, dixit mercredi le cabinet du ministre-président Vervoort, la Région bruxelloise a imposé le port du masque sur tout son territoire comme elle l’avait fait une première fois en août et n’a pour le moment pas l’intention de changer d’avis sur ce point.

Jusqu’alors plus souple en la matière, la Flandre a adopté mardi soir des dispositions plus restrictives appelées à entrer en vigueur vendredi, à 18 heures, notamment la fermeture de toutes les salles de spectacles et centres culturels. Les grands événements publics y seront également interdits.

Comme au sud du pays, les activités sportives sont en grande partie mises à l’arrêt. Dans le secteur de la jeunesse, tous les activités impliquant des nuitées sont également désormais proscrites.

Le sport pour les plus de 12 ans n’est plus permis qu’en extérieur, et par groupe de quatre tout au plus. Les piscines, les centres de fitness, les bowlings devront fermer.

Pressions sur la Flandre

Dans un premier temps, les mesures flamandes ne prendraient effet que vendredi à 18 heures. Jambon n’a cependant pas exclu mercredi au Parlement flamand que certaines mesures pourraient commencer plus tôt. Il a déclaré qu’il s’était assis autour de la table avec le Premier ministre et les premiers ministres des autres régions mercredi après-midi pour voir quelles mesures communes pourraient être intégrées dans une décision ministérielle conjointe.

Di Rupo appelle au reconfinement

De son côté, le ministre-président wallon, Elio Di Rupo, a expliqué devant le parlement régional que lors du prochain comité de concertation, en principe vendredi, la Wallonie «insistera pour qu’on aille le plus loin possible dans le confinement». «Nous estimons que des mesures plus fortes allant vers un confinement plus élargi doivent être prises dans les tous prochains jours», a-t-il ajouté.

Les messages alarmistes se multiplient dans le monde politique. Le président du PS et bourgmestre de Charleroi, Paul Magnette, a expliqué dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux que les responsables politiques s’adaptaient jour après jour, voire heure après heure, à l’évolution de la situation sanitaire.

«Jamais notre système de soins de santé n’a été soumis à une telle pression depuis la IIe Guerre mondiale», a-t-il averti.

+ Elio Di Rupo insiste «pour aller le plus loin possible dans le confinement»