HANNUT-LIÈGE

Le gouverneur de la province de Liège, Hervé Jamar: «Plus motivé que jamais, je reprendrai mes fonctions ce dimanche»

Le gouverneur de la province de Liège, Hervé Jamar: «Plus motivé que jamais, je reprendrai mes fonctions ce dimanche»

Amaigri il y a quelques mois, Hervé Jamar se porte aujourd’hui beaucoup mieux, comme en témoigne cette photo prise ce mois-ci. Gouverneur province de Liège

Le Hannutois Hervé Jamar, gouverneur de la province de Liège, reprendra ses fonctions, ce dimanche, après une période de convalescence de 3 mois. Il avait subi une greffe de foie.

Le Hannutois Hervé Jamar va mieux, beaucoup mieux. Remplacé depuis trois mois par Catherine Delcourt, commissaire d’arrondissement, après avoir subi une greffe de foie, le gouverneur de la province de Liège reprendra ses fonctions ce dimanche, a-t-il annoncé ce mercredi.

«Plus motivé que jamais, en pleine santé, j’ai hâte de pouvoir à nouveau être au service des habitants de la province de Liège, des 84 communes ainsi que de toutes les forces vives qui la composent», souligne-t-il sur sa page Facebook et par voie de communiqué.

Le 21 juillet dernier, le Hannutois Hervé Jamar avait assisté au Te Deum à Liège puis aux cérémonies mises sur pied pour la fête nationale à Bruxelles à l’invitation du roi et de la reine. Il a ensuite été appelé par le CHU de Liège, pour y subir une transplantation le lendemain.

LIRE AUSSI Le gouverneur Hervé Jamar a subi une greffe de foie

«En cette période tellement difficile pour tout un chacun, je mesure l’ampleur et la qualité du travail effectué par celle qui m’a remplacé ces derniers temps», indique Hervé Jamar en remerciant «du fond du cœur» Catherine Delcourt, commissaire d’arrondissement, ainsi que «nos équipes de la planification d’urgence et du cabinet». «Grâce à leur force de travail et à leur sens de l’intérêt public, le cap a été maintenu», ajoute le gouverneur.

«La crise sanitaire qui nous frappe est sans précédent. Aussi, je ne peux écrire ces lignes sans penser à celles et ceux qui combattent le virus au quotidien: aides-soignants, infirmiers, médecins. C’est l’ensemble du personnel des institutions de soins, des maisons de repos, et des structures d’hébergement qui mérite notre profonde gratitude. Ils font la fierté de notre population. Je leur témoigne, en toute humilité, mon admiration et mon entier soutien.»

Et Hervé Kamar d’en appeler, écrit-il, «au sens citoyen de chacun». En reprenant les gestes symboliques de solidarité manifestés au cours de la première vague de l’épidémie. «Chaque soir, à 20h, à notre fenêtre, sur notre balcon, dans notre jardin, applaudissons-les!»

LIRE AUSSI « La greffe devenait urgente » pour le gouverneur Hervé Jamar

Hervé Jamar a aussi une pensée pour «ceux qui rencontrent d’énormes difficultés dans l’exercice de leur profession: artistes, indépendants, chauffeurs, caissiers ou encore techniciens de surface, etc., mais aussi ceux qui, comme dans l’horeca, ne peuvent tout simplement pas l’exercer». Des secteurs «touchés de plein fouet par la crise, et qu’il faut soutenir au maximum».

Il remercie ensuite le «travail sans relâche des différentes disciplines de secours et d’intervention qui sont à mes côtés: pompiers, policiers, armée, protection civile, aide médicale urgente. Des femmes et des hommes engagés qui ne ménagent jamais leurs efforts.»

Et le gouverneur de la province de Liège d’exprimer sa reconnaissance aux 84 bourgmestres et à leur équipe «pour leur inlassable travail de terrain, et avec lesquels la concertation m’apparaît cruciale».