Internet Explorer refusera bientôt d’ouvrir Facebook, YouTube, Twitter…

Internet Explorer refusera bientôt d’ouvrir Facebook, YouTube, Twitter…

Microsoft veut que les derniers utilisateurs d’Internet Explorer le quittent au profit d’Edge. monticellllo – stock.adobe.com

Le bon vieux navigateur sera prochainement sanctionné par Microsoft, son propriétaire.

Microsoft enfonce un nouveau clou dans le cercueil d’Internet Explorer 11. Le navigateur web refusera bientôt d’ouvrir 1156 sites, dont Facebook, Twitter, YouTube ou encore Microsoft Teams. Explications.

Internet Explorer est un vestige du passé dont Microsoft essaie de se débarrasser depuis 2015. Son remplaçant Edge concentre tous les efforts de l’éditeur américain. Ses dernières versions s’appuient sur Chromium, le noyau de Google Chrome.

Malgré les efforts de Microsoft, Edge ne perce pas suffisamment, Internet Explorer refuse de mourir. Voici les parts de marché des navigateurs web en Belgique en septembre 2020 (source):

– Chrome 59,71%

– Safari 13,58%

– Firefox 10,1%

– Edge 9,34%

– Internet Explorer 3,47%

Google Chrome domine largement les débats, devant Safari, le navigateur des ordinateurs Apple, et Firefox, de la fondation Mozilla.

Méthode musclée

À la traîne en quatrième position, Edge va bientôt recevoir un nouveau coup de pouce de son propriétaire.

Dans la semaine du 19 novembre 2020, Microsoft va injecter sur nos PC sous Windows la mise à jour 87 du browser Edge. Après cette mise à jour, 1156 sites ne seront plus consultables sur Internet Explorer. Vous serez automatiquement dirigés vers Edge.

Exemple: dès que vous essaierez d’ouvrir YouTube sur Internet Explorer, le site s’ouvrira sans votre consentement sur Edge.

C’est une méthode plutôt musclée pour vous forcer la main. Microsoft estime qu’Internet Explorer repose sur des technologies dépassées qui ne garantissent plus le confort et la sécurité de la navigation.