ATHLÉTISME

Fleurus : Gianni Guido a performé cet été

Fleurus : Gianni Guido a performé cet été

Gianni Guido a fait une saison d’été de rêve avec deux médailles dans des championnats de Belgique. ÉdA – 501003472571

L’athlète de Fleurus Athlétisme a obtenu ses deux premières médailles nationales en M35 et a battu une multitude de ses records personnels.

Le confinement a parfois du bon. C’est ce qu’a dû se dire Gianni Guido. Dès que les compétitions ont pu reprendre l’athlète de Fleurus Athlétisme a fait une saison canon, remportant notamment deux médailles nationales, de bronze, dans sa nouvelle catégorie des Masters 35 ans. D’abord le 20 septembre sur 5 000 m qu’il a couru en 15.38.18. Puis le 13 octobre à Lokeren sur le 10 km route. «Étant nouveau en M35, je savais que je pouvais réaliser de jolies performances et rivaliser avec les meilleurs athlètes du pays mais remporter deux médailles, qui plus les deux premières médailles nationales de ma carrière, c’est tout simplement fantastique», raconte-t-il.

Sur 5 000 m, sa 3e place lui a toutefois laissé un petit goût amer sur le moment. «J’avais le deuxième meilleur chrono des participants et des amis me disaient que le titre était pour moi. Hélas je n’ai pas très bien géré ma course. J’ai pris les devants car sur le moment cela me paraissait être une bonne idée mais j’ai senti, après 3 000 m, que ça accélérait derrière et comme les jambes devenaient lourdes, j’ai décidé d’attendre le groupe. À 400 m de l’arrivée, nous n’étions plus que quatre et cela s’est donc joué au sprint. Troisième, cela me va, surtout vu la physionomie de la course où j’aurais pu tout perdre…»

Sa 3e place sur le 10 km route l’a rendu davantage plus fier. «J’ai couru en 31.24, ce qui constitue 56 secondes de mieux que mon précédent record! Et la course était très relevée car, avec toutes les courses qui avaient été annulées, il y avait beaucoup de concurrence. J’avais le septième chrono des participants dans ma catégorie mais je ne le sentais pas trop car c’était la fin de saison et je ne craignais que ce ne soit la course de trop. De fait j’ai eu dur à partir du septième km mais j’ai su bien terminer.»

Gianni aurait pu retourner à la maison sans sa médaille. «Après la course, un ami sur place m’avait dit que mon temps ne serait pas suffisant pour en avoir une. J’étais sur le chemin vers ma voiture quand j’ai entendu que l’on m’appelait sur le podium! J’étais ravi, évidemment!»

Champion du Hainaut dans son jardin?

Ces deux médailles venaient clôturer une «saison de rêve», pour reprendre ses mots, durant laquelle il a battu six records personnels sur piste (800 m en 2.03.07, 3 000 m en 8.43.21, 5 000 m en 15.13.27, 1 000 m en 2.37.73, 1 500 m en 4.06.79 et 2 000 m en 5.41.41) en plus de son record sur 10 km. «Durant le confinement et même après, je me suis entraîné seul en veillant à ne pas reproduire les mêmes erreurs qu’en 2019 où j’avais été cramé en juin. De semaine en semaine je sentais que la forme devenait meilleure.»

Il espérait surfer sur la vague durant la saison de cross. «J’avais la Cross Cup en ligne de mire mais aura-t-elle lieu? Et sous quelle forme? Le championnat du Hainaut de cross qui se déroulera en février dans mon jardin, à Viesville, constituera un gros objectif.»