TOURNAI

VIDÉO | Coronavirus: «Le clown, il mourira jamais…»

Même s’il garde le sourire, Xavier Sourdeau, alias Cassonade, Boris, Harry et tant d’autres, vit une véritable traversée du désert… Le clown-magicien tournaisien a déjà vécu un confinement, bien pire encore que celui que l’on connaît aujourd’hui, en Palestine…

Fort heureusement, l’ASBL «Truc et Cie» qui gère les prestations du clown-magicien tournaisien Xavier Sourdeau, n’est pas dans le rouge, car depuis 9 mois, les contrats se font plutôt rares. Voire inexistants, mis à part quelques prestations durant les vacances. Pour l’heure, l’artiste continue à préparer le défi Viva For Life qu’il proposera avec d’autres partenaires – La Cie Odile Pinson et Mômes Circus – dans les écoles en décembre ainsi qu’un spectacle avec sa comparse Zoé Poliart (alias Adrienne), à Fretin à la mi-novembre, mais sans avoir la certitude que ces rencontres seront ou non maintenues.

Pas facile de s’en sortir quand un artiste n’a ni contrat, ni subventions pour rester à flot. Mais au-delà de cela, ce sont les planches, la rue et le public qui lui manquent le plus. «Je me sens comme un gamin que l’on priverait de plaine de jeux», nous dit-il. Le confinement, Xavier a déjà eu l’occasion d’y être confronté, et de manière bien plus brutale encore, dans un pays en guerre. C’était en 1994, quand, il a répondu à la demande des autorités belges de se rendre à Ramallah, Hebron ou encore à Jérusalem-Est afin d’y donner des spectacles à l’intention des enfants confinés au cœur du conflit israélo-palestinien.

«Là, j’ai vu ce que c’est qu’un confinement pur et dur, quand il fallait passer des heures aux checkpoints avant de se rendre sur les sites des spectacles.» Quand, aux soldats qui le contrôlaient, il disait être magicien, ceux-ci lui demandaient souvent d’effectuer un tour de passe-passe avant de le laisser… passer. «Mais, il y en a un que je n’oublierai jamais, c’est ce jeune soldat israélien qui, en me toisant, m’a jeté à la figure que j’allais faire de la magie pour des terroristes… alors que la moyenne d’âge du public était d’à peine 12 ans…»

VIDÉO | Coronavirus: «Le clown, il mourira jamais…»
Avec son fidèle compagnon, le cheval qui lui a été volé à l’issue d’un spectacle… ÉdA

D’autres souvenirs que Xavier n’est pas près d’oublier non plus, c’est le sourire de ces enfants et l’étincelle qui brillait dans leurs yeux quand ils assistaient au spectacle. L’espoir que caresse aujourd’hui Xavier, c’est que nos enfants puissent très rapidement retrouver cette joie de vivre qui les anime lorsqu’ils voient le clown-magicien en scène. Un sentiment dont se nourrit l’artiste pour continuer à sourire, malgré les épreuves…

Depuis 35 ans, il amuse et étonne petits et grands

Psychopédagogue spécialisé en orthopédagogie, Xavier Sourdeau semble voué à évoluer dans le domaine de l’enseignement. Ce qu’il fait pendant environ 4 ans au sein de l’école Normale de Kain, ainsi qu’à l’Iteho Jeanne d’Arc et à l’école des Frères, à Tournai, dont il est un «ancien».

VIDÉO | Coronavirus: «Le clown, il mourira jamais…»
Un autre de ses personnages: Rudy avec sa complice Adrienne. Le duo doit en principe se produire à Fretin les 15 et 18 novembre prochains si le virus ne vient pas déjouer ses plans… ÉdA

Alors qu’il étudie à Louvain-La-Neuve, il entre dans le monde du cirque par le biais des ateliers de jonglerie de Vincent Wauters, jongleur professionnel durant 15 ans au sein du célèbre cirque du Trottoir et fondateur de l’école «Sans filet» devenue l’école du cirque de Bruxelles.

Il y a 35 ans, Xavier décide de se lancer pleinement dans l’aventure circassienne et ajoute à ses talents de jongleurs, ceux de magicien. Une discipline qu’il apprend sur le terrain au contact d’artistes passionnés comme Stanislas, fondateur du cirque du Trottoir, Alipio, magicien de rue à Bruxelles, le mouscronnois Christopher ou encore Bob Allan pour lequel les tours de cartes n’ont pas de secret.

VIDÉO | Coronavirus: «Le clown, il mourira jamais…»
Xavier avec ses complices de la Cie du Tarmac… ÉdA

Xavier crée un nombre impressionnant de personnages susceptibles de répondre aux demandes spécifiques du public: le clown Cassonade apprécié des enfants, le magicien Jean-Christian plus conforme aux événements d’entreprise.

VIDÉO | Coronavirus: «Le clown, il mourira jamais…»
Il lui arrive aussi de rentrer dans la peau du Père Noël…. ÉdA

Sans oublier: Casimir, Harry Speed, Stanley l’explorateur que l’on a pu applaudir à Jungle City entre deux confinements, le lapin Baert pour les vœux de Rudy Demotte et… Rudy dans le couple de magiciens déjantés qu’il forme avec Adrienne… Xavier est aussi l’un des quatre compères de la Cie du Tarmac. Des personnages que l’on a pu voir évoluer dans diverses émissions TV: Le plus grand cabaret du monde, Pirette show, Ici Blabla, Bon week-end, Les imbuvables, la méthode Cauet…