article abonné offert

NAMUR

À Namur, pas de couvre-feu pour les plus fragilisés

À Namur, pas de couvre-feu pour les plus fragilisés

Cet hiver, les plus fragilisés pourront être accueillis au Génie à Jambes et à l’espace d’Harscamp. © ÉdA – Jacques Duchateau

Comment respecter le couvre-feu à 22h quand on est sans domicile fixe? La tolérance est de mise. En outre, un abri de jour va ouvrir.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 30 des 838 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?