MONDE

Espagne: la Catalogne réfléchit à confiner la population le week-end

Espagne: la Catalogne réfléchit à confiner la population le week-end

Les contaminations sont montées en flèche dernièrement dans la région, comme dans le reste de l’Espagne, premier pays européen à dépasser la semaine dernière le million de cas de Covid-19. (Illustration) AFP

Le gouvernement régional de la Catalogne (nord-est de l’Espagne) a indiqué lundi réfléchir à un éventuel confinement de la population à domicile pendant les week-ends, une mesure plus sévère que le couvre-feu en vigueur depuis dimanche dans le pays.

«C’est un scénario qui est sur la table, puisque c’est pendant les week-ends qu’il y a le plus d’interactions sociales», a déclaré la porte-parole du gouvernement régional, Meritxell Budo, sur la radio publique catalane.

Les contaminations sont montées en flèche dernièrement dans la région, comme dans le reste de l’Espagne, premier pays européen à dépasser la semaine dernière le million de cas de Covid-19.

Dans ce contexte, le gouvernement espagnol de Pedro Sanchez a décrété dimanche l’état d’urgence sanitaire et imposé un couvre-feu nocturne dans tout le pays, à l’exception des îles Canaries où la situation sanitaire est meilleure.

Reconfinement total écarté

Le gouvernement espagnol a pour le moment écarté un confinement à domicile comme au printemps lors de la première vague.

Ailleurs dans le monde, Israël, l’Irlande ou le Pays de Galles ont de nouveau récemment imposé une telle mesure à leur population pour freiner l’épidémie.

«Nous devons éviter le confinement total comme au mois de mars, à moins que cela ne devienne absolument nécessaire et que cela soit la seule option. Nous devons donc envisager d’autres scénarios et l’un d’entre eux serait celui-ci», de confiner la population uniquement le week-end, a expliqué la porte-parole du gouvernement régional catalan.

En Espagne, les compétences en matière de santé relèvent des gouvernements des 17 régions même si le gouvernement central peut approuver des mesures générales comme le couvre-feu nocturne imposé dimanche.