HERSTAL

175 emplois menacés chez TAC à Milmort, une grève de 48h entamée

175 emplois menacés chez TAC à Milmort, une grève de 48h entamée

Une grève est en cours depuis ce lundi matin sur le site de l’usine TAC. ÉdA

Le personnel de TAC -Technical Airborne Components – à Milmort a décidé d’arrêter spontanément le travail lundi matin. Une grève de 48 heures.

Réuni en assemblée générale ce matin pour faire le point suite à l’annonce de la direction de procéder à un licenciement collectif qui viserait les 175 travailleurs de l’usine, soit la totalité de l’emploi, le personnel de TAC -Technical Airborne Components – a décidé d’arrêter spontanément le travail.

«Il s’agit d’un arrêt de travail de 48 heures», indique René Petit, secrétaire permanent ACV-CSC METEA. «Une rencontre entre les travailleurs et les permanents syndicaux est en train de s’organiser pour faire le point mercredi sur la suite des événements.»

Cette entreprise, basée à Milmort dans le zoning des Hauts-Sarts, est spécialisée dans la fabrication de bielles et composants pour le marché aéronautique.