CORONAVIRUS

Un conseil des ministres flamand extraordinaire prévu ce mardi soir

Un conseil des ministres flamand extraordinaire prévu ce mardi soir

La Flandre de Jan Jambon doit-elle se préparer à de nouvelles mesures? BELGA

Le gouvernement flamand organisera mardi soir un conseil des ministres extraordinaire pour envisager la prise de mesures additionnelles pour lutter contre le rebond de la pandémie de coronavirus, a annoncé lundi le ministre-président, Jan Jambon, à l’agence Belga.

Les principaux ministres de l’équipe Jambon se sont déjà réunis lundi matin pour préparer l’adaptation des mesures pour combattre le Covid-19.

Le gouvernement flamand se concertera aussi lundi et mardi avec des virologues, les gouverneurs de province et des responsables des secteurs économiques, a ajouté M. Jambon (N-VA).

«Nous suivons les développements d’heure en heure et nous allons continuer à faire tout ce qui est nécessaire pour endiguer la propagation du virus», selon le chef de l’exécutif flamand.

 

Relativité et pressions

 

Ce dernier avait paru réticent dimanche encore à prendre des mesures supplémentaires, mettant en garde contre toute «exagération». «Je ne vais pas commencer à asperger ma maison aujourd’hui parce qu’un incendie va peut-être y éclater la semaine prochaine», avait-il relativisé dans l’émission De Zevende Dag (VRT).

Mais la pression sur le gouvernement flamand est forte depuis que la Wallonie et Bruxelles ont durci leurs mesures. De nombreux virologues au nord du pays poussent aussi dans ce sens.

«Les chiffres poursuivent leur évolution défavorable et les virologues ont émis de nouveaux avis ces dernières heures», a justifié M. Jambon.

 

De Croo se dit «favorable»

 

Le Premier ministre Alexander De Croo a dit accueillir favorablement l’annonce de cette réunion du gouvernement flamand. «Nous ne pouvons pas laisser notre pays se diviser sur la lutte contre le virus. Nous ne le vaincrons que si nous faisons le nécessaire tous ensemble», a-t-il commenté.

«Le virus en Wallonie n’est pas différent du virus en Flandre. Il touche l’ensemble de notre pays. En Flandre aussi les généralistes et les hôpitaux fortement mis sous pression», a-t-il poursuivi.

Selon M. De Croo (Open Vld), les entités fédérées doivent, en plus du Fédéral, «prendre les mesures adéquates dans leurs domaines de compétences». «Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons limiter autant que possible la propagation du virus».