CHERATTE

Entrave à la circulation sur l’autoroute en 2015: prison avec sursis pour les syndicalistes?

Entrave à la circulation sur l’autoroute en 2015: prison avec sursis pour les syndicalistes?

Les syndicalistes sont poursuivis en justice pour des faits d’entrave méchante à la circulation dans le cadre d’un mouvement de grève le 19 octobre 2015. Archives BELGA

Selon le parquet, les syndicalistes de la FGTB avaient bien l’intention d’entraver la circulation dans les deux sens de l’autoroute.

Ce lundi, le parquet a requis des peines de 2 mois de prison avec sursis et des amendes de 800 euros à l’encontre des affiliés et syndicalistes de la FGTB poursuivis devant le tribunal correctionnel de Liège pour avoir bloqué la circulation dans les deux sens en 2015 à Cheratte.

Le parquet ne s’est pas opposé à une suspension du prononcé pour un des prévenus.

Pour rappel, des affiliés de la FGTB sont poursuivis pour des faits d’entrave méchante à la circulation dans le cadre d’un mouvement de grève lors duquel des manifestants ont bloqué l’autoroute E40 à Cheratte lors de la grève du 19 octobre 2015. Environ 300 manifestants ont bloqué le viaduc de Cheratte sur l’autoroute E40 et provoqué plus de 400 kilomètres de file, mais aussi le blocage des secours. Les faits de dégradations et les faits liés au décès d’un patient de médecins bloqués dans la circulation ne sont pas poursuivis.

Parmi les 17 prévenus figurent des affiliés, des représentants syndicaux et Thierry Bodson, actuel président du syndicat.

Lors d’une précédente audience, les prévenus ont nié leur implication. La défense a demandé, entre-autres, l’acquittement. La décision sera rendue lors d’une audience ultérieure.

Entrave à la circulation sur l’autoroute en 2015: prison avec sursis pour les syndicalistes?
Le jugement devrait tomber dans quelques semaines. EdA