article abonné offert

LEUZE-EN-HAINAUT

«Face à une fille de 12 ans, la question du consentement ne se pose pas»

«Face à une fille de 12 ans, la question du consentement ne se pose pas»

À plusieurs reprises, la victime a demandé au prévenu de cesser ses agissements. Ermolaev Alexandr – stock.adobe.com

Un jeune Leuzois de 19 ans est poursuivi pour le viol de sa «petite amie», âgée de 12 ans.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 37 des 415 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?