BELGIQUE

Près de 1.750 personnes ont lancé leur affaire malgré la crise sanitaire

Près de 1.750 personnes ont lancé leur affaire malgré la crise sanitaire

Image d’illustration Flamingo Images – stock.adobe.com

Malgré la crise sanitaire, des milliers de personnes ont sauté le pas vers l’entrepreneuriat ces derniers mois, selon les chiffres d’Unizo, relayés dimanche par De Zondag.

De nombreuses personnes se sont lancées dans l’eutrepreunariat durant l’été, comparé à l’an dernier. «Le fait que moins de personnes aient commencé en avril et mai s’explique logiquement par les circonstances», explique Danny Van Assche, directeur général d’Unizo.

«L’impact de la crise s’est alors fait pleinement sentir. De nombreuses personnes ne pouvaient tout simplement pas ou n’étaient pas autorisées à commencer. Mais, pendant le confinement, plus de 1.750 personnes ont franchi le pas. Beaucoup d’entre elles avaient probablement déjà quitté leur emploi, loué des locaux et emprunté de l’argent».

Plus de 11.000 personnes en Flandre ont lancé leur propre affaire pendant le confinement

Malgré la crise sanitaire et le confinement, plus de 11.000 personnes en Flandre ont créé leur propre entreprise aux mois de mars, avril et mai, ressort-il des chiffres de l’organisation patronale Unizo, contredisant l’article du Zondag paru à ce sujet dimanche.

Malgré le confinement, et bien que les chiffres soient inférieurs à ceux de l’année dernière vu le contexte ambiant, pas mal de gens ont osé sauter le pas vers l’entrepreneuriat: ainsi 11.024 personnes ont démarré leur propre business en Flandre pendant les mois de mars, avril et mai, tandis qu’à Bruxelles, ils étaient 1.755.

Certains avaient déjà lancé les préparatifs avant la crise.

On observe encore un rattrapage au niveau des statistiques pour les mois de juin, juillet et août, selon Unizo. Par contre, la courbe de septembre marque un léger fléchissement, d’après les premiers résultats. Mais «compte tenu des circonstances, le nombre de travailleurs indépendants est tout de même assez élevé en septembre», commente Unizo.

Il est frappant de constater que, sur les neuf premiers mois de l’année, quasi autant personnes ont osé franchir le pas, comparé à l’année dernière où l’économie se portait bien. «Ceux qui ont vraiment l’entrepreneuriat dans le sang ne sont pas rebutés par une crise, y compris de cette ampleur», conclut Unizo.