AGRICULTURE

Réforme de la PAC: la Fédération des Jeunes Agriculteurs regrette un «manque d’ambition»

Réforme de la PAC: la Fédération des Jeunes Agriculteurs regrette un «manque d’ambition»

Les trois rapports constituant la future PAC ont été adoptés à une large majorité. EdA

La Fédération des Jeunes Agriculteurs (FJA) regrette «le manque d’ambition général» donnée à la réforme de la politique agricole commune (PAC) adoptée vendredi par le Parlement européen.

Elle estime notamment que «l’accord qui a abouti au sein du Conseil des ministres européens de l’Agriculture ne remet aucunement en cause les orientations prises par l’Europe dans les années 90» et met en péril la souveraineté alimentaire des citoyens européens.

«La PAC ne permettra malheureusement pas aux agriculteurs de pouvoir tirer un revenu décent de leur travail, condition sine qua non pour assurer leur pérennité et leur permettre de répondre aux défis de demain», souligne la FJA dans un communiqué.

Alors que la crise sanitaire provoquée par le coronavirus démontre, selon la Fédération, l’intérêt stratégique d’assurer la souveraineté alimentaire des européens, «la gravité de la situation n’a même pas permis d’infléchir le paradigme funeste que les marchés peuvent s’autoréguler et qui a mis en péril notre modèle familial et le renouvellement des générations en agriculture».

Alors que moins de 5% des agriculteurs en Europe ont moins de 35 ans, le renouvellement des générations constitue cependant une «priorité absolue». Bien que la FJA salue le doublement des budgets dédiés à l’aide aux jeunes générations durant les premières années qui suivent leur installation, cette mesure ne résoudra, selon elle, pas le problème et mettra en péril «l’agriculture familiale et durable telle que nous la connaissons encore en Région wallonne».

Les trois rapports constituant la future PAC ont été adoptés à une large majorité. Les eurodéputés devront désormais négocier avec les Etats membres et la Commission européenne et trancher d’ici début 2021 sur les règles de la PAC, qui s’appliqueront à partir de janvier 2023.