HERVE

Il avait commis des abus sur neuf jeunes

Il avait commis des abus sur neuf jeunes

La défense a plaidé en faveur d'une peine qui ne dépasse pas 5 ans d'emprisonnement. UPP / Reporters

Un Hervien risque 8 ans de prison pour des abus sur neuf jeunes, âgés entre 6 mois et 11 ans. Jugement le 6 novembre.

Le tribunal correctionnel de Verviers s'est, une nouvelle fois, penché vendredi sur le dossier d'un sexagénaire hervien auquel il est reproché des abus commis sur neuf jeunes.

Les débats portaient sur le rapport remis par un collège d'experts qui avaient été mandatés pour déterminer si le prévenu, poursuivi pour des attouchements, incitation à la débauche, et outrage public aux mœurs à l'encontre de 9 enfants, âgés entre 6 mois et 11 ans au moment des faits, pouvait ou non bénéficier de mesures probatoires.

Il ressort de ce rapport, dans lequel le prévenu est décrit comme immature affectivement, qu'il présente un profil de pédophile avec un risque de récidive élevé. Les conclusions de ce rapport incitent dès lors le ministère public à maintenir ses réquisitions et à réclamer 8 ans de prison à l'encontre du Hervien.

Si le prévenu a réitéré ses aveux lors de l'audience et que la défense ne conteste pas l'attirance pour les enfants, elle insiste sur le parcours de l'homme, déjà condamné en 1998 pour des attouchements.

«Mon client a lui-même été victime de sévices sexuels durant son enfance. Il ne voyait pas ces enfants comme des objets de désir sexuel mais plutôt comme des objets d'affection et d'amour dont lui a manqué, durant son enfance», a indiqué le conseil du prévenu. Il souligne que «selon le rapport des experts, un traitement et un travail spécifiques pourraient être mis en œuvre avec le sexagénaire qui est terrorisé par le monde des adultes et par les femmes particulièrement».

La défense a donc plaidé en faveur d'une peine qui ne dépasse pas 5 ans d'emprisonnement. Elle demande également qu'une partie de la peine puisse être assortie d'un sursis probatoire.

Jugement le 6 novembre.