EUROPE

PAC: vote incertain des eurodéputés, Greta Thunberg contre

PAC: vote incertain des eurodéputés, Greta Thunberg contre

- AFP

La militante écologiste Greta Thunberg a appelé vendredi les eurodéputés à voter contre une loi définissant la nouvelle politique agricole commune de l’UE, jugée contradictoire avec les enjeux climatiques, alors même que le Parlement européen semblait plus divisé qu’attendu sur ce texte crucial.

Après un accord des Vingt-Sept mercredi sur la nouvelle PAC, destinée à promouvoir une agriculture «plus verte», le Parlement européen se prononce vendredi sur son propre texte, en vue de prochaines négociations avec les États membres.

«Chers eurodéputés, vos objectifs climatiques vagues et distants n’auront plus aucune valeur si vous échouez à voter contre cette PAC (..) C’est votre chance de transformer vos mots en action», a tweeté la jeune Suédoise, dénonçant les subventions européennes massives en faveur d’une agriculture intensive.

Avec un budget déjà fixé d’environ 387 milliards d’euros pour sept ans, la PAC est le premier poste budgétaire de l’UE.

L’accord des ministres européens prévoit notamment de rendre obligatoire un système d’«écorégimes», des primes versées aux agriculteurs pour soutenir leur participation à des programmes environnementaux exigeants: chaque État devrait y consacrer au moins 20% des paiements directs de l’UE.

Mais ce niveau reste très insuffisant aux yeux des militants écologistes, alors que l’agriculture est l’une des principales sources européennes d’émissions de gaz à effet de serre.

Les enjeux climatiques posent question

Une partie des eurodéputés considère également que le texte de la PAC soumis au vote, basé sur un cadre établi dès 2018, ne prend pas assez en compte les enjeux environnementaux et climatiques.

Les Verts ont déposé un amendement de rejet et affiché d’emblée leur intention de faire obstacle au texte.

La délégation allemande du groupe S&D (sociaux-démocrates) a indiqué vendredi via Twitter qu’elle voterait contre le texte. «Nos lignes rouges ont presque toutes été déchirées», a commenté Katarina Barley, vice-présidente du Parlement.

Même réticence chez les S&D français: «je voterai contre la nouvelle PAC qui […] n’a de + commune + que le nom. Cette proposition ne répond en rien aux enjeux agricoles, environnementaux ou sociaux», a averti l’eurodéputé Éric Andrieu.

Le groupe S&D semble extrêmement divisé, selon plusieurs sources parlementaires, qui évoquent un climat «tendu» et mettent en garde contre «de grosses surprises». «Le vote n’est pas acquis», selon elles.

En revanche, les groupes Renew (libéraux) et PPE (droite) soutiennent la loi de façon plus uniforme, vantant un consensus sur un amendement garantissant la conformité de la PAC au «Pacte vert» européen. Le résultat du vote est attendu vendredi en fin d’après-midi.