Si la peinture reste le mode privilégié pour finir un mur et la décoration d’une pièce, il existe sur le marché une multitude d’alternatives : carrelage mural, tissu mural, liège, toile de verre, lambris, vinyle, papier peint, pierre naturelle … La liste n’est cependant pas exhaustive. Le particulier se voit donc offrir un large éventail de possibilités pour parfaire son intérieur selon ses goût, l’état de son mur et son budget.

Les tissus muraux retrouvent une nouvelle jeunesse en jouant avec les matières, les couleurs et les motifs. Ils sont fabriqués en différents matériaux (coton, laine, soie, fibres synthétiques) et habillent un intérieur avec classe. En matière de décoration, il est conseillé de ne pas couvrir tous les murs d’une pièce d’un tissu mural pour éviter une sensation d’étouffement, une alternance des matières sur les différents murs est plutôt la voie à suivre. Le tissu mural se pose tendu ou est collé, il existe également des tissus muraux auto-adhésifs. Les revêtements en paille japonaise est une alternative aux tissus muraux, peu courante il est vrai, mais qui devraient séduire ceux qui privilégient les ambiances et matières naturelles. La paille japonaise, ce sont des pailles nouées et tressées sur une couche de papier et maintenues ensemble par des fibres. Elle est fabriquée à partir de paille de blé, de roseau ou de bambou. Outre son côté nature, elle permet aussi de facilement camoufler les imperfections d’un mur ancien. C’est également le cas du liège, une matière connue pour ses performances acoustiques. Le liège se présente sous forme de rouleaux, en carrés ou en panneaux et il se décline en différentes textures, lisses ou plus brutes (écorces d’arbres comprimées) qui accentuent un peu plus encore son côté naturel. S’il est plus fréquemment utilisé dans les salles d’eau, il trouve également sa place sur les murs d’un salon par exemple. Le liège se pose sur un mur avec une colle spéciale, les raccords sont relativement simples à réaliser. 

Le grand retour du papier peint

A l’évocation du mot papier peint, beaucoup d’entre vous auront une vision d’horreur en se remémorant les murs de leurs parents ou grands-parents durant les années 70 ou 80. Après des années de sobriété murale, le papier peint retrouve ses lettres de noblesse dans tous les magazines de décoration. Il permet de jouer avec les couleurs, avec les motifs en habillant une pièce dans sa totalité ou en trouvant sa place sur un ou deux pans de mur. Fleurs, motifs exotiques, tartans, imprimés géométriques, … tous se déclinent désormais en papier peint avec un brin d’audace qui les différencie de leurs ancêtres surannés. Le retour au premier plan du papier peint aura été une des tendance de l’année 2020 et cela se poursuivra en 2021. Cette drôle d’année 2020, marquée par la pandémie, aura aussi bouleversé le monde de la décoration. En matière de couleurs, l’année 2021 se singularisera par le besoin de se rassurer chez soi, une conséquence de la période de confinement. Le brun et les nuances de bois, claires ou foncées seront à l’honneur pour transformer votre intérieur en cocon rassurant. Le papier peint tendance 2021 s’inscrira d’évidence dans cette gamme de couleurs. Les papiers peints resteront graphiques, panoramiques ou géométriques mais arboreront en plus une tendance plus écologique dans les motifs. Ce sera en quelque sorte le grand retour de la nature, mais chez soi.

Fibre de verre

Fréquemment utilisée en rénovation, la fibre de verre permet de cacher les petites imperfections d’un mur à condition de la choisir assez épaisse. Le principal avantage de la fibre de verre est son coût somme toute assez faible, d’un à huit euros le m² environ. Elle se présente en plusieurs finitions, ce qui permet de varier les styles décoratifs : lisse, avec des chevrons, aspect maille, taloché ou crépis. Une fois posée, la fibre de verre doit être peinte pour avoir une finition parfaite. Il est fortement conseillé d’appliquer une sous-couche avant peinture, car la fibre de verre est un matériau très absorbant. Une fois que la sous-couche sera sèche, deux couches de peinture, acrylique de préférence, seront nécessaires. Il est à noter qu’il existe des rouleaux de fibre de verre prépeints, ceci permet de sauter l’étape de la sous-couche. Pour les murs neufs et sans défauts, une fibre de verre lisse sera préférée.

Habitat : articles proposés par la régie