Peindre, cela ne s’improvise pas

Peindre, cela ne s’improvise pas

Avant la mise en couleur, il convient de bien préparer le support. stock.adobe.com

Redonner un coup de frais à ses murs intérieurs semble facile, mais requiert tout de même quelques notions. Avant de se lancer tête baissée, voici quelques conseils.

Peindre est une tâche qui ne semble pas insurmontable, même pour un bricoleur peu aguerri. Pour que le résultat soit conforme aux attentes, l’improvisation n’est cependant pas de mise.

La préparation du support est un préalable souvent négligé par les particuliers. Un support mal préparé laisse apparaître tous les défauts après la mise en peinture. Il ne sert donc à rien de brûler les étapes, surtout quand on ne maîtrise pas toutes les techniques.

Réparer les fissures

La peinture murale pour finir une pièce reste un classique, mais avant de se mettre au travail, il convient de bien préparer le support pour que le rendu soit le plus parfait possible. Avec les années, de petites fissures apparaissent dans les murs.

Pour éviter qu’elles ne réapparaissent, il ne suffit pas de les reboucher avec un produit de réparation. Les professionnels élargissent légèrement les fissures avec un grattoir triangulaire et font également tomber tout ce qui ne tient pas. Les fissures sont d’abord rebouchées avec du plâtre à l’aide d’un plâtroir avant d’utiliser un enduit de finition.

Nettoyer à l’eau

Une fois que les réparations sont bien sèches, un ponçage s’impose pour gommer les dernières aspérités. Le mur doit être brossé soigneusement, car si des poussières subsistent, elles empêcheront la peinture d’adhérer. Un nettoyage à l’eau avec un peu de produit de vaisselle enlève les dernières traces de produits qui rendraient la mise en peinture imparfaite (la colle d’un ancien papier peint, de la nicotine par exemple).

Un mur se lessive de bas en haut, pour éviter les coulures. Il faut toutefois veiller à ne pas trop humidifier le mur et surtout ne pas passer à l’étape suivante avant qu’il ne soit totalement sec.

La préparation du mur est l’étape la plus importante, elle prend souvent plus de temps que la mise en peinture. Une préparation méticuleuse donnera un meilleur rendu, ce n’est donc pas une étape à prendre à la légère.

Pensez également à enlever toutes les prises électriques et tout ce qui pourrait gêner la mise en peinture. Pensez aussi à protéger les plinthes, les chambranles de portes et de fenêtres.

Des erreurs à éviter

Un particulier qui se lance dans des travaux de peinture n’est pas à l’abri de commettre quelques erreurs de débutant. Le rendu de la couleur choisie sur catalogue ou sur la base d’un échantillon est une des erreurs les plus communément commises.

Vous avez eu un coup de cœur pour une couleur, mais, à peine les travaux entamés, elle ne correspond pas à vos attentes? Pour éviter ce genre de désagrément, il est conseillé de tester la couleur sur votre mur.

Beaucoup de fabricants proposent des échantillons de 100 ml, n’hésitez pas à utiliser cette possibilité. En fonction de la luminosité de votre pièce, les teintes choisies pourraient vous paraître trop claires ou trop foncées. L’utilisation d’échantillons ou testeurs permettra d’ajuster la teinte à ce que vous désirez.

Le bon matériel

Le matériel choisi pour la mise en peinture requiert une attention particulière. Un mauvais matériel donnera de mauvais résultats. Il ne faut donc pas lésiner sur quelques euros dans le choix des pinceaux et des rouleaux. Travailler avec un matériel de qualité et adapté au type de peinture est une garantie supplémentaire pour un rendu de qualité.

N’hésitez pas à demander des conseils auprès de professionnels avisés avant de vous lancer dans l’aventure.

Différents types de peinture murale

Les peintures murales se composent de deux grandes familles: les peintures glycérophtaliques (peintures à l’huile) et les peintures à l’eau (acrylique ou vinylique). À cela s’ajoutent les peintures alkydes, un compromis entre les deux premières catégories.

Les peintures à l’huile contiennent des solvants nocifs pour la santé et dégagent une forte odeur lors de leur utilisation. Elles nécessitent du white-spirit pour nettoyer les outils. Les peintures en phase aqueuse dégagent peu ou pas d’odeur et les outils sont simplement nettoyés à l’eau.

Chacune des familles de peinture se décline en différentes finitions: mate, satinée et brillante. Les peintures naturelles ou écologiques sont une alternative de plus en plus courue, elles ne sont pas issues de l’industrie pétrochimique et sont essentiellement fabriquées à base de matières naturelles.