SPORTS

Garmin: la technologie «Solar» pour une plus grande autonomie, vraiment?

Garmin: la technologie «Solar» pour une plus grande autonomie, vraiment?

La technologie «Solar» promet de prolonger l’autonomie (existante) de la montre connectée. Garmin

À l’instar de la fenix 6 et 6S ou encore de la tactix Delta, Garmin dote désormais sa série Instinct de la technologie «Solar» afin de prolonger son autonomie. Avec plus ou moins de succès.

Dans un secteur où les leaders se livrent bataille pour améliorer sans cesse l’autonomie de leurs montres connectées, Garmin assure avoir trouvé la solution grâce à la technologie «Solar».

Comme pour les fenêtres solaires, la technologie employée par Garmin vise à conserver et rediriger la lumière solaire vers des cellules qui la transformeront ensuite en énergie.

Couplée à un logiciel moins énergivore, la technologie «Solar» – qui n’est pas conçue pour la recharge – peut ainsi permettre de prolonger l’autonomie (existante) d’une montre connectée.

Conçue pour aider les aventuriers

Après deux ans de recherches et de tests, la technologie «Solar» est aujourd’hui optimisée sur la fenix 6 et 6S, la tactix Delta et la série Instinct. Soit autant de montres destinées aux passionnés d’aventure ou de longues sorties en extérieur pour qui il n’est pas toujours possible d’emporter une batterie de secours.

Dans le cas de la Garmin Instinct, c’est donc à un boîtier «militaire» (mais léger) que s’intègre (logiquement) le verre «Power Glass» de la technologie «Solar». De quoi renforcer l’impression de solidité d’une montre qui se veut épurée, sans couleurs, sans écran tactile et sans personnalisation possible.

Quel gain réel?

Précis, ultra-connecté et fort d’un excellent suivi sportif, cet Instinct marque surtout les esprits par son autonomie de base: un peu plus d’une semaine malgré un usage intensif (activité physique, trackers, notifications,…) et une charge initiale de 2h30.

Confiante dans sa technologie «Solar», la marque Garmin assure même que l’autonomie de l’Instinct peut «offrir une autonomie de batterie illimitée avec une exposition solaire suffisante en mode économiseur de batterie». Ou encore que la montre «offre également jusqu’à 24 jours d’autonomie en mode smartwatch à l’intérieur et plus de 50 jours d’autonomie avec une exposition solaire suffisante». Le hic, c’est que nous n’avons jamais pu le vérifier aussi clairement.

Outre le fait que la montre doit être visiblement bien exposée au soleil pour profiter pleinement de son énergie, sa «Power Glass» nous a laissé perplexe à plusieurs reprises. En effet, si l’autonomie semble être un peu prolongée lorsqu’elle capte les rayons du soleil, il reste toutefois difficile de quantifier exactement le gain réel de cette exposition.

Au final, si la technologie «Solar» est prometteuse, elle nous laisse donc un peu sur notre faim.