ATHLÉTISME

La saison de cross déjà menacée?

La saison de cross déjà menacée?

Les athlètes (ici Marinx et Howet) attendent la saison de cross avec impatience. Amandine Gilson

La saison provinciale de cross-country doit débuter le 7 novembre à Ciney. À l’ARCH, on est prêt, en attendant les décisions de vendredi.

La boue, les feuilles mortes, le vent, le froid, tous des signes qui rappellent aux athlètes que la saison de cross approche à grands pas. Déjà privés d’une grande partie des compétitions sur piste cet été, les crossmen ont déjà les… crocs. Mais pourront-ils sortir les spikes et fouler les labourés cet hiver? Rien n’est moins sûr. Les championnats d’Europe de cross-country, la Cross Cup de Roulers et le cross de Spa ont déjà été annulés.

Chaque année, au niveau du challenge namurois, c’est le club de l’ARCH qui ouvre le bal au parc Saint-Roch de Ciney. Cette première manche, programmée le samedi 7 novembre (et plus le dimanche vu la concurrence avec le foot), pourra-t-elle se disputer? «Pour le moment, oui, notre cross est maintenu, répond le président du club cinacien, Claude Wilmet. On a toutes les autorisations, notamment de la commune. Mais on devrait y voir plus clair vendredi avec le nouveau protocole pour le sport. Si on peut l’organiser, on le fera, en respectant évidemment à la lettre les mesures sanitaires (port du masque obligatoire, désinfection des mains, respect strict des zones «spectateurs» délimitées, pas de buvette, données personnelles conservées durant 14 jours…). Cette fin de semaine sera cruciale, on attend les nouvelles.»

Corridas de Ciney et de Dinant déjà annulées

L’an dernier, plus de 400 athlètes ont pris le départ d’une des courses du tracé cinacien. «Mais hormis le cross long messieurs qui regroupe les seniors, les juniors et les masters, nous ne dépassons pas les 50 coureurs au départ de chaque catégorie, ajoute «Coco» Wilmet. Si on garde le feu vert fin de semaine, on trouvera un système pour régler ce problème et on s’adaptera. On pourrait partir en deux vagues, avec ceux qui jouent la gagne devant, ou organiser un départ différé.» Notons que cette année, athlètes et spectateurs doivent impérativement s’inscrire à l’avance sur le site du club.

«Coco» Wilmet et son équipe de l’ARCH ont par contre déjà pris la décision d’annuler la corrida de Ciney et de Dinant. «Nous ne sommes pas inconscients. Si on lance 1 000 gaillards dans les rues, on va nous prendre pour des fous. Il en va aussi de notre responsabilité

Andenne attend vendredi

À Andenne, théâtre de la deuxième manche namuroise, le président de l’OCAN se montre plus pessimiste. «À l’heure actuelle, tout est prévu pour que le cross se tienne à Gesves, insiste Patrice Pignolet. Et on souhaite l’organiser. On a rentré le Covid Event Risk Model. Mais notre sentiment, au club, c’est que ça va devenir très compliqué. Plusieurs compétitions sont déjà annulées et le CS Dyle a reporté son cross prévu le même jour qu’à Ciney au mois de mars. On a une réunion de comité ce vendredi et on tranchera. L’année a été très compliquée, on a dû annuler notre jogging La Sébastian, notre marche Adeps et notre souper de club. Mettre sur pied le cross, c’est déployer beaucoup d’énergie. Et sans horeca, cela ne rapportera rien. Or, les frais fixes sont toujours là même si contrairement à d’autres sports amateurs, nos entraîneurs sont loin d’être les plus rémunérés

Patrice Pignolet ne serait pas contre un décalage de la saison de cross en fin d’hiver. «Ce serait une piste à creuser si tout devait être annulé, conclut le président de l’OCAN. Je me mets à la place des athlètes qui se sont dit tout l’été: vivement la saison de cross…»

Le programme du challenge provincial: 7/11 Ciney, 22/11 Gesves, 29/11 Couvin, 20/12 Malonne, 17/01 Wellin et 21/02 championnat provincial.