article abonné offert

Dison: la Cité de l’Espoir n’est pas épargnée

Dison: la Cité de l’Espoir n’est pas épargnée

Éric Grava, le directeur de la Cité de l’Espoir. ÉdA Philippe Labeye

Souvenez-vous, lors de la première vague, la Cité de l’Espoir, l’institution résidentielle pour personnes handicapées située aux Croisiers, à Andrimont, avait décidé de se confiner avant même que le gouvernement fédéral ne le décide pour l’ensemble du pays.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 35 des 297 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?