article abonné offert

INTERVIEW

«On craint de ne pas remplir notre mission première avec tout ça»

«On craint de ne pas remplir notre mission première avec tout ça»

Karine Stenico, institutrice, à l’école de Roselies, depuis 24 ans. ÉdA

Madame Stenico, quelles sont les nouvelles tâches demandées aux enseignants?

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 32 des 260 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?