MOBILITÉ

Le nombre d’accidents impliquant un tram de la STIB au plus bas depuis 2013

Le nombre d’accidents impliquant un tram de la STIB au plus bas depuis 2013

L’an dernier, 433,5 millions de voyages ont été réalisés sur le réseau de la STIB, dont 156,2 millions en tram. Belga

Il s’agit du taux le plus bas depuis 2013: le nombre d’accidents impliquant un tram de la STIB a diminué de 9% l’an dernier par rapport à 2018.

Le nombre d’accidents impliquant un tram de la STIB a diminué de 9% l’an dernier par rapport à 2018, alors que ces véhicules parcourent pourtant de plus en plus de kilomètres chaque année. Il s’agit d’ailleurs du taux le plus bas depuis 2013. La société bruxelloise de transport public invite cependant à toujours rester vigilant à leur approche et relance mardi sa campagne de sensibilisation annuelle.

L’an dernier, 433,5 millions de voyages ont été réalisés sur le réseau de la STIB, dont 156,2 millions en tram. Des trams qui ont parcouru 15,86 millions de km, soit plus de 570.000 km de plus que l’année précédente (+3,7%). Malgré cette hausse, le nombre d’accidents impliquant un tram diminue.

38 accidents impliquant un piéton

Parmi les accidents de tram enregistrés en 2019, 38 impliquaient un piéton. Ce type de collision est cependant en diminution constante ces dernières années: de 52 en 2016, à 45 en 2017, 39 en 2018 et 38 en 2019.

Le nombre d’accidents impliquant un tram et un cycliste (15) correspond à celui enregistré en 2018, malgré une augmentation significative des deux roues à Bruxelles, note la STIB.

Il y a par ailleurs moins de personnes blessées (-33%) dans ces différents accidents impliquant un tram et aucun décès n’est à déplorer, tout comme en 2018.

Selon la STIB, cette diminution est notamment le résultat de l’attention portée, lors de la formation du personnel, à la conduite défensive et à la prévention des accidents. À cela s’ajoute l’utilisation systématique des avertisseurs sonores à chaque arrivée et départ d’arrêt, ainsi que le déploiement d’aménagements urbains dans les zones sensibles.

Comme chaque année, la société bruxelloise lance sa campagne de sensibilisation sur la priorité du tram dans la circulation. Elle se focalisera sur la distance de freinage des véhicules, qui est plus importante que celle d’une voiture.