ENGIS

Un Andennais meurt en chutant dans un mélangeur chez Armosa à Engis

Un Andennais meurt en chutant dans un mélangeur chez Armosa à Engis

Le drame s’est joué sur le site de la société Armosa, à Hermalle-sous-Huy. Yves Bircic

Un ouvrier qui travaillait dans la société de production de produits chimiques a chuté dans un mélangeur, ce lundi. Il est décédé.

Ce lundi après-midi, un homme âgé de 35 ans originaire d'Andenne a perdu la vie lors d'un dramatique accident alors qu'il se trouvait sur son lieu de travail à Engis. Il était 15h05 lorsque les secours ont été prévenus de l'accident. Les pompiers de Liège et ceux de la zone Hemeco ont été avertis d'un accident qui s'est déroulé à la société Armosa, rue des Tuilliers, à Hermalle-sous-Huy. Elle est spécialisée dans la production de produits chimiques.

Peu avant, un travailleur venait de chuter dans un mélangeur, doté d'un système mécanique pour mélanger les produits. La victime est décédée sur le coup. Les secours ont été avisés des faits. Le parquet a prévenu et est descendu sur place avec un médecin du travail. Une enquête va débuter et devra déterminer les circonstances et les causes exactes de ce tragique accident.

À l’arrêt ce mardi

À la suite de ce drame, tout le personnel de l'entreprise est particulièrement sous le choc. Les travailleurs ne viendront pas travailler ce mardi. «Nous sommes tous très choqués, indique la cellule communication de l'entreprise. Personne ne viendra travailler mardi. Nous verrons de quelle manière les choses reprennent, mais pour le moment, nous n'avons pas de mot.»

L'entreprise se trouve à Engis depuis une dizaine d'années. Elle était précédemment basée à Fernelmont. «Tout a été mis en œuvre depuis que l'entreprise existe pour ne jamais avoir d'accident. C'est d'ailleurs le premier accident depuis que nous nous trouvons à Engis», poursuit ce membre de l'entreprise.

Une ambulance de la Croix-Rouge d'Ampsin et le Smur de Huy sont intervenus sur place aux côtés des pompiers liégeois. Les secours n'ont malheureusement rien pu faire pour la victime.

À lire dans L’Avenir Huy-Waremme de ce mardi, sur tablette, smartphone ou PC