ENVIRONNEMENT

Pollution de l’air: Bruxelles s’associe à la fondation Bloomberg Philantropies

Pollution de l’air: Bruxelles s’associe à la fondation Bloomberg Philantropies

Le partenariat arrive à un moment crucial avec des études montrant une forte corrélation entre l’exposition aux particules et l’augmentation des cas de COVID-19. mat – stock.adobe.com

L’initiative vise à lutter contre la pollution atmosphérique à Bruxelles.

La fondation Bloomberg Philanthropies, le gouvernement bruxellois et Bruxelles Environnement ont lancé officiellement lundi, un «Partenariat pour un air pur à Bruxelles». La ville-région, siège de la Commission européenne rejoint ainsi, dans cet engagement, notamment Londres, Paris et Djakarta.

En parallèle avec le lancement de la Semaine verte 2020 de l’Union européenne, ce nouveau partenariat, s’inscrit dans le travail réalisé par Bloomberg Philanthropies à travers l’Europe. Il vise à soutenir les objectifs de l’Union européenne définis dans le Pacte vert pour l’Europe visant à réduire les niveaux de pollution dans les villes.

9000 décès en Belgique

La pollution atmosphérique cause plus de 400.000 décès prématurés en Europe chaque année, dont près de 9.000 rien qu’en Belgique, selon le dernier rapport de l’Agence européenne pour l’environnement (AEE).

Le partenariat de trois ans réunira le gouvernement régional, les universités, les centres de recherche locaux et internationaux et les ONG dans une initiative scientifique coordonnée visant à réduire la pollution atmosphérique dans l’ensemble de la Région de Bruxelles-Capitale.

«Les projets mis en œuvre dans le cadre du partenariat s’appuieront sur des dispositifs de surveillance à faible coût pour fournir des données essentielles sur les sources et les niveaux de pollution atmosphérique à Bruxelles, approfondir notre compréhension des incidences sur la santé, en particulier sur les communautés les plus vulnérables, et éduquer et sensibiliser les résidents et les parties prenantes à Bruxelles» ont annoncé les différents partenaires de l’initiative.

Un moment crucial

Ces projets ont été conçus et seront mis en œuvre par des organisations locales, notamment l’université de Hasselt, l’université d’Anvers, l’International Council on Clean Transportation (Conseil international pour un transport propre, ICCT) et des ONG telles que le BRAL, Hypothèse et Les Chercheurs d’Air.

Le partenariat arrive à un moment crucial avec des études montrant une forte corrélation entre l’exposition aux particules et l’augmentation des cas de COVID-19.

 

«La lutte pour un air plus sain est vitale»

 

Les données collectées par les projets du «Partenariat pour un air pur» à Bruxelles seront mises à la disposition du public et serviront à éclairer les politiques mises en œuvre par le gouvernement bruxellois pour lutter contre la pollution atmosphérique dans la région.

Ces mesures comprennent la transposition à grande échelle des pratiques de mobilité durable et l’engagement à éliminer progressivement les véhicules diesel d’ici 2030 et l’essence et le GPL d’ici 2035.

«La pollution atmosphérique cause des problèmes de santé qui accroissent notamment les risques face au Covid-19. La lutte pour un air plus sain est vitale pour notre santé, notre économie et l’environnement. Notre partenariat avec le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale et Bruxelles Environnement permettra de relever ce défi», a déclaré Michael R. Bloomberg, fondateur de Bloomberg Philanthropies et Bloomberg LP, 108ème maire de New York, à l’occasion du lancement, en video conférence, du partenariat auquel a pris part le ministre bruxellois de l’Environnement, Alain Maron (Écolo).

Bloomberg Philanthropies investit dans plus de 570 villes et plus de 160 pays pour assurer une vie meilleure et plus longue au plus grand nombre. Pour créer un changement durable, l’organisation se concentre sur les arts, l’éducation, l’environnement, l’innovation gouvernementale et la santé publique.