LIGUE 1

VIDÉO | L’énorme ferveur des supporters de Lens prend le dessus sur les mesures sanitaires pour le choc Lille – Lens

VIDÉO | L’énorme ferveur des supporters de Lens prend le dessus sur les mesures sanitaires pour le choc Lille – Lens

Des mouvements de foule pas vraiment idéaux en ce moment. Capture Twitter

Des dizaines de supporters de Lens se sont rassemblés pour acclamer leurs joueurs, dimanche soir, avant le choc face à Lille. Une foule compacte s’est notamment réunie devant l’hôtel des Sang et Or et au bord des routes menant les joueurs au stade.

Plusieurs groupes de personnes se sont formés à plusieurs endroits pour supporter l’équipe de Lens. Ils ont acclamé les Sang et Or à la sortie de leur hôtel, avant de prendre la direction du stade Pierre-Mauroy de Lille. Puis, tout au long du parcours du car sur l’autoroute, des supporters étaient présents pour déployer des banderoles ou encore lancer des fumigènes et des feux d’artifice.

Une foule qui ne semblait pas respecter les distances de sécurité et qui pose question dans le contexte actuel. Le match avait d’ailleurs lieu à huis clos afin de respecter le couvre-feu en vigueur en France.

Un soutien sans effet

Les gifles retentissent davantage dans un stade à huis clos? Même sans ses supporters en raison du couvre-feu sanitaire, Lille (1er) a sèchement battu son voisin et rival Lens (5e) dimanche soir au stade Pierre-Mauroy dans un derby dont l’enjeu était la première place.

Solides derrière, cliniques devant, les Lillois ont expédié le surprenant promu lensois avec une tête de Burak Yilmaz (11e), puis une reprise seul dans la surface de Jonathan Bamba (48e), passeur décisif sur les troisième et quatrièmes buts signés Jonathan Ikoné (69e) et Yusuf Yazici (79e).

Rude retour sur terre pour Lens après un début de saison réussi: si le Racing a eu quelques fulgurances, il pouvait difficilement espérer mieux après les exclusions de Jonathan Gradit (57e) et Clément Michelin (75e).

En remportant le premier derby disputé depuis 2015, les Dogues s’emparent du fauteuil de leader avec 17 points, deux de plus que le Paris SG (2e) et Rennes (3e). Surtout, le Losc reste la seule équipe invaincue en L1 avec le Stade rennais, de bon augure avant de retrouver la Ligue Europa jeudi face au Sparta Prague.