BELGIQUE

Nouvelles mesures face au coronavirus: un seul contact proche, cafés et restaurants fermés, couvre-feu nocturne

Les représentants des gouvernements fédéral, des Communautés et des Régions se sont retrouvés pour un comité de concertation très attendu, afin de lutter contre le rebond de la pandémie de coronavirus.

«C’est une lutte inégale face à ce virus. La différence avec ce qu’on a vécu en mars-avril, c’est qu’aujourd’hui le virus est très proche, on connaît tous quelqu’un qui est en quarantaine ou qui a été contaminé», a expliqué le Premier ministre, Alexander De Croo, en ouverture de la conférence de presse suivante le comité de concertation.

Il a ensuite remercié ceux qui ont respecté les règles, qui ont tout fait pour que le virus ne circule pas.

Alexander De Croo a ensuite reprécisé quelques chiffres sur le virus, signalant notamment que certains sont supérieurs à ceux de mars-avril, lors de la première vague de l’épidémie. «Près de 2000 personnes sont hospitalisées actuellement. 35 personnes sont décédées aujourd’hui», a-t-il notamment détaillé.

«Notre mission c’est de faire diminuer ces chiffres. Il faut donc des mesures plus strictes», a asséné le Premier.

Le détail des mesures

Plusieurs mesures ont été décidées à la suite de ces mauvaises nouvelles. Elles entrent en application pour un mois, dès ce 19 octobre pour la plupart.

Un seul contact rapproché sera permis pour chaque personne, pour un mois. On parle bien des gens avec qui vous ne devez pas spécialement respecter les mesures de précautions. Il ne s’agit pas des personnes de votre foyer, mais d’une personne extérieure que vous choisissez comme votre unique contact proche. On réduit donc la bulle sociale à un.

Vous ne pourrez recevoir qu’un maximum de quatre personnes chez vous. Il est important de garder les mêmes quatre personnes pour 15 jours, afin de limiter les contacts. Les autres formes de rassemblements privés sont également limitées à quatre personnes.

Les cafés et restaurants seront fermés dès lundi pour quatre semaines. Une évaluation de la mesure aura lieu après deux semaines. Des compensations financières sont prévues. Il sera possible de prendre un repas à emporter, mais avant 22h.

Il a également été décidé d’instaurer un couvre-feu nocturne, entre minuit et 05h00 à l’échelle nationale, a-t-on appris. Les trajets essentiels (raisons médicales, aide urgente, travail etc.) restent autorisés.

Pas de vente d’alcool après 20h.

Le télétravail devient la norme. Comprenez qu’il devient obligatoire, si cela est possible. Sinon, il faut s’assurer de pouvoir protéger les travailleurs.

Les marchés «classiques» et les foires jusqu’à 200 personnes peuvent rester ouverts, mais les marchés de Noël seront interdits. Idem pour les brocantes et braderies.

Le sport professionnel sera limité à 200 spectateurs. Pour les amateurs, il faut limiter le sport avec les personnes de son foyer.

Les protocoles dans les secteurs culturels, sportifs et autres devront être adaptés d’ici vendredi sous la conduite du commissaire «covid», Pedro Facon. En attendant, ils sont d’application. Les activités qui ne sont pas couvertes par un protocole seront limitées à 40 personnes.

Il est question aussi d’améliorer l’accompagnement psychosocial des mesures, avec un comité d’experts qui accompagnera le commissaire «covid», le maintien des services d’accompagnement social au sein de la police (pour les femmes victimes de violence par exemple) et un dispositif spécifique d’aide via les CPAS.

Nouvelles mesures face au coronavirus: un seul contact proche, cafés et restaurants fermés, couvre-feu nocturne
-

«Nous n’allons abandonner personne», a assuré Alexander De Croo.

Le Premier ministre a fait référence aux efforts fournis en mars et avril pour endiguer la progression du virus.

«On peut le faire une deuxième fois», a-t-il assuré.

 

Le baromètre n’est pas encore au point

Le baromètre qui doit régler l’instauration de mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus n’est pas encore finalisé, a indiqué vendredi soir le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke, lors de la conférence de presse.

Il est toutefois acquis qu’il fonctionnera selon différents niveaux d’alerte.

Au début de son allocution, le Premier ministre, Alexander De Croo, a d’ailleurs fait savoir que le pays était au niveau d’alarme 4.