LIÈGE

VIDÉO | Symptomatique au Covid, Bouli Lanners peine à se faire tester à Liège, voici son coup de gueule

VIDÉO | Symptomatique au Covid, Bouli Lanners peine à se faire tester à Liège, voici son coup de gueule

Un parcours du combattant pour tenter de se faire tester en région liégeoise, comme le raconte Bouli Lanners, lui qui présente des symptômes d’une infection au coronavirus. ÉdA – Florent Marot

Dans une vidéo postée sur Facebook, le réalisateur liégeois raconte sa mésaventure pour tenter de se faire tester dans les hôpitaux liégeois, lui qui présente les symptômes d’une infection au Covid-19.

«J’ai un peu de fièvre, j’ai mal partout, je suis très fatigué, j’ai des courbatures. Et je téléphone à mon médecin.» Dans une vidéo publiée sur Facebook, le réalisateur liégeois Bouli Lanners raconte sa mésaventure. Comme celle vécue par de nombreux Belges. Un parcours du combattant pour tenter de se faire tester en région liégeoise, lui qui présente des symptômes d’une infection au coronavirus.

Mais pas le choix, Bouli Lanners doit attendre pour se faire tester avant le week-end. «Je dois me faire tester parce que samedi, je retourne sur un plateau de cinéma sur lequel je travaille avec 150 personnes. Si je ne sais pas que j’ai le covid ou pas, je risque de les infecter.» Certains diraient que le réalisateur n’a qu’à annuler, mais pour lui, ce n’est pas une option: «Si je décide de ne pas aller sur le plateau et que je n’ai pas le Covid, les assurances se retournent contre moi. Comment faire dans ce cas-là?».

«C’est bien de nous demander d’avoir un minimum de civisme, mais il faut nous donner l’outil pour avoir ce minimum de civisme», continue-t-il, passablement énervé, «Entre le mois de mars où on nous promettait qu’il y aurait assez de tests pour tout le monde et le mois d’octobre où il n’y a toujours pas moyen de se faire tester à 8h30 du matin, il y a quand même eu du temps, non? Il y avait quand même moyen de prévoir un peu le truc, non? Je sais que mon cas n’est pas un cas à part, c’est valable pour plein de gens. Mais qu’est-ce qui ne va pas?»