article abonné offert

TENNIS

Mesures Covid: pour l'instant, le tennis passe entre les mailles du filet

Mesures Covid: pour l'instant, le tennis passe entre les mailles du filet

Le tennis continue pour le régional Simon Beaupain et les autres mordus de balle jaune. Eda Éric Muller

Bonne nouvelle pour les amateurs de tennis, qui peuvent continuer de pratiquer leur sport (presque) normalement.

Suite à la mise entre parenthèses du football et des sports indoor, l’AFT a décidé de communiquer et les nouvelles sont plutôt bonnes.

Ainsi, le tennis peut être pratiqué: en intérieur et extérieur, en simple et en double, en mode loisirs et lors de compétitions, mais aussi à l’entraînement.

Toutefois, douches et vestiaires doivent être fermés.

L’AFT s’est également prononcée sur la situation particulière des club-houses et cafétérias.

«Actuellement, elles doivent rester fermées dans les provinces de Liège, Hainaut, Namur, Luxembourg ainsi qu’à Bruxelles, conformément aux arrêtés de police. Une possibilité de suspendre ces fermetures (dans des conditions strictes de respect du protocole, d’un engagement clair, de la désignation d’un référent Covid présent sur place constamment, de fermeture éventuellement 45 minutes après la dernière activité sportive voire sans servir d’alcool) a été exprimée par plusieurs Gouverneurs, mais il faudra attendre quelques jours pour y voir plus clair sur cette porte ouverte annoncée par les Gouverneurs concernés.

Si tel était le cas, les cafétérias pourraient rester ouvertes maximum 45 minutes après la dernière activité sportive (à confirmer dans les prochains jours par l’arrêté du Gouverneur de chaque province).»

Il y a toutefois des exceptions, comme déjà évoqué dans nos colonnes. Cela concerne «les cafétérias identifiées comme restaurant à savoir: les établissements relevant du secteur Horeca qui disposent de l’autorisation 1.1 visée à l’Annexe III de l’arrêté royal du 16 janvier 2006 fixant les modalités des agréments, des autorisations et des enregistrements préalables délivrés par l’Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire». Tout établissement qui dispose de cette autorisation/enregistrement auprès de l’Afsca, peut être considéré comme restaurant, mais se doit de respecter les mesures sanitaires requises.

Côté public, maximum 200 spectateurs sont autorisés en intérieur, contre 400 en extérieur.

«Nous avons la chance, grâce à la particularité de notre sport sans contact, de pouvoir conserver l’activité dans les clubs» conclut l’AFT, qui insiste sur le besoin de respecter les règles et de maintenir «l’effort collectif».