VOLLEY | N2 DAMES

PHOTOS | Jemeppe a fait déjouer Gembloux

Souvent menées, les Sambriennes ont réussi à déborder les «Coutelières», pour signer leur première victoire.

(17-25, 25-22, 20-25, 25-16, 15-9)

Les Jemeppoises ne savaient pas trop à quoi s’attendre, pour ce qui était leur match d’ouverture du championnat. Au final, elles l’ont négocié à leur avantage, en effaçant chaque fois leur retard. «On a éprouvé des difficultés lors des premiers sets, car les centrales de Gembloux jouaient très vite, confiait la coach jemeppoise, Janina Fedotova. Mais les filles ont bien écouté les consignes. On a fermé le centre et tout le monde a bien joué, que ce soit au bloc, au service ou en attaque. Et les changements, impliquant Aurore Beudels et Mathilde Bille, ont apporté à l’équipe. C’était bien mieux que contre Nivelles, en coupe. Maintenant, on attend de voir si on pourra continuer ou pas…»

Une interrogation qui taraudait aussi son collègue gembloutois, assez «remonté» sur la gestion des cas de Covid par les diverses instances. «Les consignes ne sont pas claires et on laisse les gens se débrouiller comme ils peuvent. Une de nos filles, qui ne se sentait pas bien la semaine précédente, était restée chez elle. On n’a donc plus eu de contact avec elle et on a joué mercredi en coupe et ce samedi. Comme son résultat s’est finalement révélé positif, je dois rester en quarantaine cette semaine et être testé, étant le référent de l’équipe. Mais ce n’est que conseillé pour les autres joueuses. Pour certaines, leur médecin a accepté de leur prescrire un test, mais ce n’est pas le cas de tout le monde. On ne sait donc absolument pas comment ça va se passer pour le prochain week-end, du moins si on maintient les compétitions, expliquait Laurent Hannecart, par ailleurs assez déçu de la tournure de ce derby. On pouvait le gagner, mais l’adversaire a réussi à nous faire déjouer, surtout lors des 2e et 4e sets, ainsi qu’au tie-break, où on menait 3-7 avant de s’éteindre. Cela manquait d’énergie aux ailes et au centre, surtout offensivement. Je n’ai pas reconnu mon équipe, mais c’est aussi le mérite de Jemeppe, qui dispose d’une belle force de frappe. Prendre 4 points sur 6, ce n’est pas mal, dans l’optique du maintien. Mais, au vu de la physionomie des deux sets engrangés, j’ai un goût de trop peu.»