HOUPPY TRAIL

Clap de fin pour le troisième Houppy Trail

Clap de fin pour le troisième Houppy Trail

Mathieu Piron, 3e du 12 km à Lustin, a participé aux trois Houppy Trail. ÉdA

C’est encore une fois une réussite. Après Namur et Profondeville, Lustin a accueilli la troisième édition du Houppy Trail.

Près de 600 personnes ont couru à Lustin à l’occasion de la troisième édition du Houppy Trail. Florian Badoux et son équipe, à la tête de l’organisation, sont ravis. Au départ du café «Notre Maison», les traileurs se sont élancés sur des parcours de 12 ou 20 kilomètres. Mais comment sont choisis ces terrains de jeu? «Nous choisissons notre lieu de départ en fonction des cafés intéressants et intéressés par le projet. Lustin, c’est un village dynamique et Isabelle s’est tout de suite montrée intéressée. Le Houppy Trail, en cette période particulière, c’est pratique. Et en termes d’autorisations, étant donné qu’il n’y a pas de rassemblement de masse, cela va assez vite également. Cette fois, contrairement à l’édition de Namur ou celle de Profondeville, nous avons proposé six journées, dont deux dimanches, mais pas de samedi. Nous n’avons pas eu les autorisations pour faire courir les traileurs en raison des chasses», explique Florian Badoux.

Qui sont les vrais vainqueurs?

Au final, dans ce type d’organisation, le plus difficile, c’est de contrôler les classements. Quelques heures après la fin de cette troisième édition, il était difficile d’annoncer un vainqueur. Si la petite distance, facile! Mais sur la longue distance, certains traileurs ne semblaient pas avoir le nombre de kilomètres nécessaire. « Ce n’est pas facile de s’assurer que les participants ont bien fait tout le parcours. Pour les premiers, nous essayons de vérifier les traces GPS sur Strava, mais tout le monde ne possède pas un compte. Nous comptons également sur la bonne fois des traileurs. Damien Libert, par exemple, était inscrit sur le 12 kilomètres. Il a fait un temps canon, mais n’avait que 10 kilomètres au compteur. Il nous a donc demandé de le déclasser», poursuit l’organisateur.

Goubau, encore une fois

En termes de compétition, c’est encore une fois le triathlète du Tri4Us, Johan Goubau, qui a été le plus rapide et surtout, le plus impressionnant sur le 12 kilomètres. Il s’est imposé devant le Lustinois, Diego Cadelli et le Malonnois, Mathieu Piron.

Chez les dames, Gaetane Leleu est montée sur la plus haute marche du podium virtuel. Sur la longue distance, difficile d’élire un vainqueur à chaud. Les organisateurs démêleront tout ça dans les prochaines heures et nous reviendrons sur les classements dans une autre édition. Côté parcours, c’est une réussite, avec à nouveau énormément de retours positifs. «Nous avons peu de contacts directs avec les participants, puisque nous ne sommes pas toujours sur place, mais par contre, les commentaires sont nombreux sur les réseaux sociaux. Avec près de 600 partants, et des échos positifs, nous sommes ravis et planchons d’ores et déjà sur la prochaine édition du Houppy Trail», termine Florian.

Quant au lieu de départ, il est encore secret…