ESPOIRS

Diablotins: un job presque trop facile face au pays de Galles (5-0)

Diablotins: un job presque trop facile face au pays de Galles (5-0)

Lokonga, auteur de deux buts, et les Diablotins avaient déjà fait le plus dur à la pause. Photo News

Les Diablotins se sont montrés très sérieux face à de modestes gallois, malgré les absences de Vanheusden, Bornauw ou encore Saelemaekers.

Les buts: Ndayishimiye (1-0 sur pen, 16e); Lokonga (2-0 et 3-0, 20e, 34e); Bataille (4-0, 78e); Openda (5-0 sur pen, 81e),

BELGIQUE: Bodart, Touba, Faes, Peeters, Amuzu (46e Antonucci), Lokonga (76e Colassin), Mangala (68e Boussaid), Bataille, Ndayishimiye (46e De Smet), De Ketelaere (68e Kana), Openda.

Surpris (1-0) lors du premier match des éliminatoires en septembre 2019 à Wrexham, les Diablotins ont pris une éclatante revanche sur le pays de Galles ce vendredi soir à Louvain.

Malgré les absences de Vanheusden, Bornauw ou encore Saelemaekers qui avaient joué la veille avec les Diables contre la Côte d’Ivoire, les joueurs de Mathijssen ont aisément effectué un pas vers la première place du groupe, synonyme de qualification assurée pour le prochain stade de la compétition en mars 2021. Il restera toutefois à terminer le travail mardi en Moldavie – a priori, ça devrait passer, les Moldaves ayant été battus ce vendredi 0-5 par l’Allemagne, avec deux buts de l’Anderlechtois Nmencha –, et le 17 novembre en Bosnie.

Ce vendredi, les Espoirs ont eu la mainmise sur la première période, Bodart, titularisé pour la 1re fois n’ayant eu qu’un arrêt à effectuer sur un tir plein axe au quart d’heure.

Après cette frayeur, les Diablotins ont inscrit trois buts en 18 minutes. Le premier sur un penalty (16e) converti par Ndayishimiye après une faute sur Touba venue stopper un magnifique effort personnel; le deuxième sur un coup franc botté sur le flanc gauche par Ndayishimiye et repris de la tête par Lokonga (20e); le troisième par le même Lokonga à la réception d’un centre de Bataille (34e). Ce but a d’ailleurs donné lieu à une scène cocasse: l’Anderlechtois s’est d’abord pris la tête dans les mains, pensant qu’il venait de louper l’immanquable… avant de constater que le filet du but était troué!

En deuxième période, les Diablotins ont davantage contrôlé les débats. Face à la naïveté défensive galloise, Lokonga aurait pu alourdir la marque dès la 55e, mais c’est Bataille, très actif sur son flanc droit tout au long du match et auteur d’un magnifique but (78e), et Openda (81e), à nouveau sur penalty, qui ont salé l’addition. De quoi s’envoler vers Tiraspol avec le moral au zenith.