HAREN

On sait d’où vient la pollution de la Senne qui a coulé jusqu’à Malines

Les pompiers de Bruxelles ont dû se faufiler dans un égout pour localiser la fuite puis la colmater.Pompiers de Bruxelles

PHOTOS | La source de la pollution aux hydrocarbures qui a coulé de Bruxelles à Malines dans le lit de la Senne a été localisée. Les pompiers ont dû plonger dans les égouts pour remonter la fuite.

C’est une fuite dans une citerne, située sur un terrain industriel à Haren, qui est l’origine d’une pollution dans les eaux de la Senne remarquée samedi, a déclaré Walter Derieuw, porte-parole des pompiers de Bruxelles, lundi soir. Il s’agit d’une pollution aux hydrocarbures, repérée tout d’abord dans un cours d’eau à Malines, qui remontait jusqu’à la Senne à Bruxelles.

«La source de la pollution a été localisée. Il s’agissait d’une fuite dans une citerne située sur un terrain industriel à l’abandon, rue du Dobbelenberg à Haren. L’hydrocarbure s’écoulait, probablement via un égout, dans le ruisseau Hollebeek pour se jeter ensuite dans la Senne», a expliqué Walter Derieuw.

On sait d’où vient la pollution de la Senne qui a coulé jusqu’à Malines
Une descente éprouvante dans les égouts pollués. Pompiers de Bruxelles
«Les pompiers de Vilvorde et de Bruxelles, la Protection Civile, Bruxelles Environnement et la police se sont rendus sur place. La fuite a ensuite été colmatée et une vanne qui coulait a été fermée», a-t-il dit.

La suite des opérations sera menée par Bruxelles Environnement, la Protection Civile et la police.

Samedi, une pollution d’un cours d’eau à Malines a été remarquée. Les investigations des pompiers de la zone de secours Rivierenland conduisaient à la Senne et les recherches ont donc été poursuivies à Bruxelles où les pompiers plongeurs ont placé un barrage pour contenir la pollution. La Protection civile, elle, s’est attelée à aspirer le carburant.

De leur côté, la Capitainerie du Port de Bruxelles et Bruxelles Environnement se sont chargés de rechercher la source de cette pollution.