SAINT-GILLES

«Culture is not dead» en lettres XXL sur le Parvis de Saint-Gilles

Une immense fresque «Culture is not dead» a été peinte sur le parvis de Saint-Gilles lors du Parcours d’Artistes 2020. Cette œuvre éphémère rappelle toute l’importance de la culture dans la crise sanitaire.

«Culture is not dead», ou autrement dit «la culture n’est pas morte»: c’est avec ces mots, tracés sur le parvis de Saint-Gilles en lettres XXL, que s’est soldé le 2e week-end du Parcours d’Artistes de Saint-Gilles.

Le collectif Parterre était aux rouleaux pour cette fresque monumentale qui se déploie sur toute la surface de la célèbre place saint-gilloise. L’objectif: souligner l’importance de la culture en ces temps de crise sanitaire. «La distance qui nous sépare de l’autre renforce notre désir de rencontre et de partage», souligne le collectif sur son profil Instagram. «Aujourd’hui, il est évident que notre besoin de culture est impossible à rassasier. “CULTURE IS NOT DEAD!!!”»

En plus du slogan, les deux célèbres mains de Michel-Ange empruntées au plafond de la Chapelle Sixtine se tendent aussi les doigts entre les terrasses. Petit clin d’œil ironique au virus et à ses inhérentes mesures de distanciation sociale: la distance entre les deux doigts y est précisément de 1,50m.

À Wolubilis, à Flagey, place Adolphe Sax et sur le parvis de la Trinité à Ixelles, au square Jacques Francq encore à Saint-Gilles…: le collectif Parterre est à l’origine d’autres fresques dans Bruxelles depuis le déconfinement. Son objectif: «dessiner à la craie et à l’argile les rues et les sols, dévoilant une autre perception de son quartier». Pour cette récente réalisation à Saint-Gilles, l’équipe d’artistes comptait entre autres sur Luis Polet et Yves Gallard. Ils ont été aidés par Thomas Lescrainier.