TENNIS DE TABLE

PHOTOS | Châtelineau remporte le derby face à La Villette avec brio

Enio Mendez montrait la voie à suivre dans ce derby très attendu qui au final n’a pas entretenu un grand suspense.

Castellinoise 5 Villette 1

Les résultats: Enio Mendez (A7) – Alex Smirnov (A7) 3-0 (1-0), Gaëtan Swartenbrouckx (A9) – Oleg Danchenko (B0) 3-1 (2-0), Thibaut Darcis (A17) – Sean Lauric (A6) 3-0 (3-0), Enio Mendez (A7) – Oleg Dancheko (B0) 3-0 (4-0), Thibaut Darcis (A17) – Xavier Wats (B2) 3-0 (5-0), Gaëtan Swartenbrouckx (A9) – Lauric Jean (A6) 1-3 (5-1).

Enio Mendez ouvrait le bal dans le derby en affrontant le Russe Alex Smirnov, un duel qui tournait court puisque le pongiste portugais se débarrassait facilement en trois sets de son opposant villettois, coupable de plusieurs fautes techniques assez inhabituelles. Le matricule H009 confirmait ses bonnes dispositions, dans le second match où Gaëtan Swartenbrouckx prenait le premier set, face à Oleg Danchenko. Ce dernier égalisait à un set partout avant de s’effondrer et laisser la manche aux Castellinois.

Le troisième match voyait Thibaut Darcis très en forme ce dimanche émerger face à Lauric Jean, s’énervant à plusieurs reprises et perdant en concentration. Les spectateurs présents se régalaient néanmoins, car les deux protagonistes produisaient par moments un jeu spectaculaire. Dans la quatrième manche, Enio Mendez prenait le dessus face à Oleg Dancheko, en trois sets.

La Palette Patria s’envolait vers un large succès, qui se confirmait dans l’avant dernier match, entre Thibaut Darcis et le jeune et talentueux Xavier Wats, au coude à coude dans le premier set qui se terminait à l’avantage du Durbuysien (19-17). Le Castellinois enfonçait le clou en prenant les deux derniers sets.

Les Carolos sauvaient l’honneur dans la dernière manche, par l’entremise de Lauric Jean, qui prenait le dessus sur Gaëtan Swartenbrouckx. Le président catellinois, Michel Mathy était fier de ses troupes: « Je suis très content. Le score est peut-être forcé, au vu des forces en présence mais le groupe a bien tenu le choc.»