HAINAUT

250 agriculteurs ont exprimé leurs inquiétudes quant à la Boucle du Hainaut

250 agriculteurs ont exprimé leurs inquiétudes quant à la Boucle du Hainaut

L’Avenir – F.H.

Quelque 250 agriculteurs et riverains ont exprimé, dimanche, à Soignies leurs inquiétudes quant au projet de «Boucle du Hainaut». La société Elia envisage la construction de cette liaison électrique haute-tension entre Avelgem et Courcelles. Les agriculteurs demandent une étude complète et indépendante.

Les agriculteurs se sont rassemblés, dimanche après-midi, à la Ferme Flament-Deladrière, à Soignies, à l’appel en front commun des syndicats d’agriculteurs la Fédération Wallonne de l’Agriculture (FWA) et la Fédération Unie de Groupements d’Éleveurs et d’Agriculteurs (Fugea). L’objectif de l’actif était de marquer l’inquiétude nourrie par les agriculteurs quant au projet de «Boucle du Hainaut» mené par le gestionnaire de transport d’énergie électrique Elia. Le «corridor» envisagé pourrait impacter de nombreuses exploitations agricoles situées sur son itinéraire.

Les syndicats, qui ont participé aux réunions préparatoires relatives au projet de la Boucle du Hainaut, sont inquiets de ne pas voir leurs remarques et revendications suffisamment prises en compte quant au tracé qui, pour les agriculteurs, doit rester éloigné des bâtiments d’élevages et être «économe de terres agricoles». «Nous voulons des garanties, a expliqué Philippe Duvivier, président de la Fugea. «Nous voulons des études complètes, fiables et indépendantes, notamment quant à la santé des animaux.»

La future jonction d’une ligne à 380 000 volts, qui doit faire l’objet d’une révision du plan de secteur, devrait traverser le Hainaut via 14 communes entre Mont-de-l’Enclus et Courcelles. La mise sous tension est programmée pour 2028.