TENNIS

PHOTOS | Roland-Garros: la jeune Swiatek élimine Bouchard, ça passe pour Svitolina

Tennis: Iga Swiatek, 19 ans, a confirmé ses bonnes dispositions à Roland-Garros en rejoignant la première les huitièmes de finale, grâce à sa victoire sur Eugenie Bouchard. Elina Svitolina (WTA 5) s’est également qualifiée.

La jeune Polonaise Iga Swiatek, 19 ans, a confirmé ses bonnes dispositions à Roland-Garros en rejoignant la première les huitièmes de finale, pour la deuxième année d’affilée, via une victoire sur la Canadienne Eugenie Bouchard 6-3, 6-2 ce vendredi.

Dimanche, Swiatek pourrait retrouver en huitièmes la tête de série N.1 Simona Halep, qui l’avait éliminée au même stade en 2019 pour sa première participation au tournoi parisien. Si la Roumaine parvient à se débarrasser de l’Américaine Amanda Anisimova, autre figure montante du circuit.

Face à Bouchard, ancienne N.5 mondiale – en 2014 – retombée au 168e rang, Swiatek a développé une panoplie prometteuse, entre ses qualités de retourneuse, son efficacité au filet – 9 montées réussies sur 10 tentées – et sa solidité en fond de court.

Seul bémol, un service friable – 50% de premières balles seulement – qui a permis à Bouchard d’effacer un break en début de seconde manche.

Mais la Polonaise, déjà présente cette année en 8e de finales à l’Open d’Australie et au 3e tour à l’US Open, a ensuite mis fin à tout suspense, enquillant 4 jeux d’affilée pour conclure en 1 heure et 14 minutes.

 

Svitolina accrochée mais qualifiée pour les 1/8es, où elle pourrait affronter Mertens

L’Ukrainienne Elina Svitolina, 5e mondiale, s’est qualifiée ce vendredi pour les 8es de finale de Roland-Garros en dominant la Russe Ekaterina Alexandrova (WTA 31) 6-4, 7-5 après 1h40 d’un match accroché. Au prochain tour, elle affrontera Elise Mertens (WTA 20) ou Caroline Garcia (WTA 45).

«Ça n’a pas été un match facile. Je savais qu’elle frappait fort et à plat. Il a fallu que je coure beaucoup», a commenté Svitolina qui a passé autant de temps sur le court que lors de son 2e tour où elle avait cédé un set blanc à la qualifiée mexicaine Renata Zarazua (178e) avant de s’imposer 6-3, 0-6, 6-2.

«C’est toujours bien d’être en deuxième semaine d’un Grand Chelem. C’est différent cette année sans le public, mais il faut savoir apprécier les tournois du Grand Chelem», s’est félicité la joueuse de 26 ans, qui avait été éliminée au 3e tour de l’Open d’Australie en janvier et n’avait pas joué la mini-tournée américaine post-confinement. Elle n’a repris la compétition qu’à Rome, où elle a été éliminée en quarts.

En raison de la pandémie de coronavirus, Roland-Garros se joue avec une jauge réduite à 1.000 spectateurs par jour pour l’ensemble des terrains, laissant une impression de vide sur les grands courts. L’US Open s’était joué à huis clos.

Svitolina a atteint deux fois les quarts de finale à Paris, en 2015 et surtout en 2017, année durant laquelle elle a fini par perdre face à Simona Halep après avoir mené 6-3, 5-1 et s’être procuré une balle de match.

Elle a remporté Roland-Garros juniors en 2010, mais n’a jamais joué de finale en Grand Chelem, malgré deux demies en 2019, à Wimbledon et à l’US Open.

PHOTOS | Roland-Garros: la jeune Swiatek élimine Bouchard, ça passe pour Svitolina
- AFP