FOOTBALL

Europa League: Selim Amallah assure la qualification du Standard, Charleroi loupe le coche

Europa League: Selim Amallah assure la qualification du Standard, Charleroi loupe le coche

Selim Amallah a envoyé le Standard dans les poules de l’Europa League. Une compéition à laquelle Charleroi ne participera pas. Belga

Contrairement à Charleroi qui n’a pas réussi à renverser la vapeur face à Lech Poznan, le Standard s’est qualifié pour les phases de poules de l’Europa League en inscrivant trois buts en seconde période face à Fehervar.

Charleroi loupe (plusieurs fois) le coche face à Lech Poznan

Le Sporting Charleroi ne disputera pas la phase de groupes de l’Europa League. Les Carolos ont été battus 1-2 par Lech Poznan en barrage, le dernier stade qualificatif avant d’atteindre la C3.

Daniel Ramirez (34e) et Tymoteusz Puchacz (41e) ont inscrit les buts polonais. Mamadou Fall (56e) a redonné espoir à Charleroi quelques minutes après un penalty manqué par Rezaei (51e), mais les Zèbres se sont heurtés aux montants, touchés à deux reprises, et à un excellent gardien, Bednarek.

Poznan plus efficace en première mi-temps

Charleroi se créait la première opportunité par Fall, dont le tir échouait à côté (11e). Nicholson manquait également le cadre (18e). Poznan ouvrait le score à la 34e minute lorsque Ramirez tirait des 20 mètres, Willems déviait le ballon, le mettant hors de portée de Penneteau.

Charleroi réagissait aussitôt. Sur un centre de Fall, Gholizadeh reprenait de la tête, le ballon heurtait le poteau (37e). Au lieu d’égaliser, les Zèbres se retrouvaient menés 0-2. Kaminski récupérait un ballon dans le camp carolo, servait Puchacz, qui frappait des 25 mètres trompant à nouveau Penneteau (41e).

Un penalty carolo loupé

Dès la reprise, Charleroi héritait d’un penalty pour une faute de Satka sur Fall. Bednarek, le gardien de Poznan, repoussait la tentative des onze mètres de Rezaei (51e).

Parfaitement servi par Golizadeh, Fall trompait Bednarek, relançant Charleroi et le suspense (56e). Fall avait même la balle de l’égalisation dans la foulée, mais ne cadrait pas sa reprise (60e).

+ À LIRE AUSSI | Le bulletin des Zèbres après l’élimination face à Poznan : les efforts de Fall n’ont pas suffi

Poznan restait menaçant, Ishak trouvant le poteau de Penneteau (71e). Les Polonais étaient réduits à dix après le deuxième jaune reçu par Satka (77e). Sur le coup franc qui suivait, Bednarek réalisait un superbe arrêt sur Rezaei. Dessoleil manquait ensuite de peu le cadre via une demi-volée (82e) puis voyait la transversalre repousser sa tête (83e). Le gardien Bednarek se montrait à nouveau décisif, sur une reprise de Henen (88e).

Kaminski, en contre, manquait la balle du 1-3. Ce qui ne changeait rien pour les Polonais, qui accèdent aux groupes de l’Europa League. Charleroi manque l’occasion d’écrire une belle page de son histoire en accédant pour la première fois à la phase de groupes d’une Coupe d’Europe.

Le Standard se qualifie en une mi-temps

Vainqueur de Fehérvár (3-1) à Sclessin, le Standard participera quant à lui à la phase de poules de l’Europa League pour la troisième année d’affilée.

Menés à la marque suite à un but de Nemanja Nikolic (10e, 0-1), les Rouches ont dominé les Hongrois grâce à Nicolas Gavory (51e, 1-1) et à deux penalties de Selim Amallah (77e, 85e).

Muleka titulaire, les Rouches menés

En alignant Jackson Muleka, Philippe Montanier a misé sur un jeu plus en profondeur. L’international congolais a failli lui donner d’emblée raison en récupérant un bon ballon mais la défense hongroise l’a obligé à céder le ballon à Mehdi Carcela dont l’envoi a été contré (2e). Comme Fehérvár évoluait fort haut, le jeu s’est concentré au niveau de la ligne médiane où les Hongrois se sont montrés plus finauds. Sur un service en profondeur de Lyes Houri, Nikolic a tranquillement ajusté Arnaud Bodart (10e, 0-1).

+ À LIRE AUSSI | Le bulletin des Rouches après leur qualification contre Fehervar: Amallah en «Mister Penalty»

Pour la première fois en Europa league, le Standard était mené à la marque et a rapidement lancé sa course poursuite. Mais Adam Kovacscsik a anticipé un centre de Collins Fai (14e) et une déviation de Muleka est passée juste à côté (14e). Vu que leur passing n’avait pas été assez précis -Bodart a failli être surpris sur une mauvaise passe en retrait de Kostas Laifis (15e)-, les Rouches ont patienté avant de donner des frissons à la défense hongroise. Cependant, Stopira a dévié de manière acrobatique un centre de Fai (23e) et un coup franc d’Amallah a été sauvé sur la ligne (38e).

Deux penaltys en seconde période

Le début de la seconde période a porté l’empreinte de Gavory. Le Français a servi Amallah dont la reprise a été bloquée par le gardien hongrois (49e) avant d’égaliser d’un tir à distance (51e, 1-1). Le Standard était bien lancé mais la conclusion lui a fait défaut: sur une reprise en un temps de Carcela, Laifis n’a pas bien placé sa tête (54e) et Zinho Vanheusden esseulé n’a pas poussé au fond un ballon à bout portant (56e).

Après un premier quart d’heure emballé, le Standard a coupé légèrement les gaz et les changements effectués par le coach hongrois lui ont permis de récupérer. Sur un corner forcé par Carcela, Visar Misliu a pris Noë Dussenne au cou, provoquant un penalty transformé par Amallah (77e, 2-1).

Les Rouches étaient partis pour faire le break et après avoir manqué de peu le cadre, Amallah a transformé le penalty accordé pour une faute de Stopira sur Michel-Ange Balikwisha (85e, 3-1). C’était joué: il y aura bien trois équipes belges dans les poules de l’Europa League: l’Antwerp, Gand et le Standard.