POLITIQUE

Accord de gouvernement Vivaldi: Ecolo valide «l’accord le plus vert jamais négocié» au fédéral

Accord de gouvernement Vivaldi: Ecolo valide «l’accord le plus vert jamais négocié» au fédéral

Georges Gilkinet a été casté au sein des Verts francophones. BELGA

Ecolo a approuvé mercredi soir à 98,8% des voix de ses membres sa participation à la coalition Vivaldi, en insistant sur l’accord de gouvernement «le plus ambitieux en matière environnementale» jamais négocié en Belgique. Cet accord marque le retour des écologistes au gouvernement fédéral dix-sept ans après la fin d’une première expérience, celle de l’arc-en-ciel de 1999 à 2003.

Les écologistes francophones étaient en congrès de participation - ils préfèrent le terme d’»assemblée générale» des militants - en sept lieux différents de Wallonie et de Bruxelles, avec Namur comme point focal.

 

Très large adhésion

 

Les militants ont approuvé à 98,8% cette participation à l’équipe dirigée par le futur Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) et rassemblant sept partis (outre Ecolo, les écologistes flamands de Groen, le PS, le sp.a, le MR, l’Open Vld et le CD&V).

«Pour la première fois depuis longtemps, une coalition de partis a réussi le défi de se mettre d’accord sur un programme de gouvernement qui a la volonté d’affronter de manière claire les enjeux auxquels nous faisons face, notamment en matière environnementale, sociale et démocratique. Nous sommes en effet à un moment charnière, et il nous revient d’appliquer de nouvelles formes de démocratie, afin d’impliquer davantage les citoyennes dans l’avenir de notre pays et de son fonctionnement», ont commenté les deux coprésidents d’Ecolo, Rajae Maouane et Jean- Marc Nollet, après le vote.

La seule participation des écologistes au pouvoir au niveau fédéral date de l’arc-en-ciel, le gouvernement dirigé par Guy Verhofstadt rassemblant également les libéraux et les socialistes.

 

 

MISE À JOUR - 23h35 | Gilkinet vice-Premier

 

Ecolo a approuvé mercredi soir la désignation de ses représentants - trois actuels députés - au sein de l’équipe gouvernementale heptapartite Vivaldi, avec comme vice-Premier ministre Georges Gilkinet, comme ministre Zakia Khattabi et comme secrétaire d’Etat Sarah Schlitz, a indiqué le parti écologiste.

Ce «casting» gouvernemental a été approuvé lors d’un vote des militants réunis en congrès de participation - les écologistes préfèrent le terme d’»assemblée générale» des militants - en sept lieux différents de Wallonie et de Bruxelles, avec Namur comme point focal.

M. Gilkinet, chef de groupe à la Chambre, sera donc vice-Premier ministre et ministre de la Mobilité, Mme Khattabi, une ancienne co-présidente d’Ecolo, ministre de l’Environnement et du Climat, alors que la députée liégeoise Sarah Schlitz, qui siège à la Chambre depuis octobre 2018, hérite du poste de secrétaire d’Etat à l’Egalité des chances et du genre ainsi qu’à la diversité, selon la co-présidente du parti, Rajae Maouane, à quelques journalistes.

 

«Redonner confiance à ce pays»

L’accord négocié entre les sept partis de la coalition Vivaldi - réunissant, outre les écologistes du nord et du sud, le PS, le sp.a, le MR, l’Open Vld et le CD&V - vise à «redonner confiance à ce pays (...) que nous aimons bien» en dépit des visions politiques différentes de ces formations, a affirmé le co-président d’Ecolo, Jean-Marc Nollet, à la presse en début de congrès.

 

Cet accord de gouvernement est le plus ambitieux en matière environnementale que la Belgique n’ait jamais eu

 

«Cet accord de gouvernement est le plus ambitieux en matière environnementale que la Belgique n’ait jamais eu», a-t-il dit, en parlant aussi de la mise sur pied d’un «bouclier social» en faveur de «tous les Belges qui ont souffert de la Covid».

«Je suis fier de dire que les écologistes vont participer à ce projet, à cette volonté de reconstruire des ponts comme nous le faisons déjà avec Groen», a-t-il ajouté.

 

La Mobilité et le Climat pour Ecolo

 

M. Nollet, qui est député fédéral, a confirmé qu’Ecolo héritera des portefeuilles de la Mobilité et du Climat, qui sont «au cœur du projet que nous pourrons porter au sein du gouvernement» fédéral, et de celui de l’Égalité des chances.

«Le coeur du programme du gouvernement ressemble très fortement à notre propre programme», a-t-il assuré en citant le redéploiement économique, le bouclier social et les préoccupations environnementales.

L’autre co-présidente d’Ecolo, la députée bruxelloise Rajae Maouane, a abondé dans le même sens devant quelques journalistes, en affirmant que le projet gouvernemental de la Vivaldi «donne du souffle et un avenir» à la Belgique.

Elle a aussi parlé du «projet le plus vert» jamais envisagé au niveau fédéral, tout en soulignant que l’objectif - notamment en matière climatique - se situait à l’horizon 2030.