article abonné offert

RENDEUX

Pas de «grave problème de pollution»

Pas de «grave problème de pollution»

Audrey Leruth et Gaëtan Hoornaert posent avec les deux autres conseillers CPAS de la minorité, Bénédicte Santer et Philippe Monseur. ÉdA

L’échevin Benoît Tricot est revenu sur l’utilisation de raclage dans un chemin forestier. Il le démontre: il n’y a pas de pollution.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 34 des 366 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?