LIÈGE

Meurtre de Mbaye Wade: son compagnon, Pascal Rodeyns, dormait à l'étage

Meurtre de Mbaye Wade: son compagnon, Pascal Rodeyns, dormait à l'étage

Illustration BELGA

Pascal Rodeyns, le compagnon de Mbaye Wade, n’était pas sous influence de cocaïne au moment où il a été tué, a précisé mercredi à l’Agence Belga son avocat, Me Jean-Louis Gilissen. L’avocat indique que les informations qui ont été révélées par le quotidien La Dernière Heure au sujet de l’audition de Pascal Rodeyns ne correspondent pas à la réalité et au contenu de sa déclaration.

Le corps sans vie de Mbaye Wade, huissier au service du protocole de la Province de Liège et compagnon de l’avocat et conseiller communal liégeois Pascal Rodeyns, avait été découvert le vendredi 18 septembre au matin à leur domicile de Liège. Mbaye Wade avait été tué de plusieurs coups de couteau.

 

 

Après les informations révélées par le quotidien La Dernière Heure, qui indique avoir pu consulter l’audition de Pascal Rodeyns, Me Jean-Louis Gilissen, son avocat, tient à démentir l’information selon laquelle Pascal Rodeyns aurait été sous influence de cocaïne au moment des faits.

«Ce n’est pas du tout ce qu’il a déclaré lorsque je l’ai assisté lors de son audition. Écrire qu’il était sous influence de la cocaïne au moment des faits est formellement contraire à la réalité et au contenu de sa déclaration», précise Me Gilissen, conseil de Pascal Rodeyns.

«Au moment des faits, Pascal Rodeyns dormait et était sous influence d’un somnifère, le Zolpidem. On est loin de la cocaïne et il n’y a pas place pour une interprétation. Il dormait et il ne jouait pas sur son téléphone, comme cela a aussi été soutenu», indique encore l’avocat.