MOBILITÉ

Le parlement wallon ouvre la voie à la prime vélo

Le parlement wallon ouvre la voie à la prime vélo

La proposition de décret portée par la majorité régionale permet de contourner cet écueil, en modifiant le Plan Climat de telle sorte que le versement d’aides directes aux particuliers y soit désormais autorisé. Boggy - stock.adobe.com

Le Parlement de Wallonie réuni en séance plénière a approuvé, mercredi, la proposition de décret ouvrant la voie à la mise en place d’une prime régionale allant jusqu’à 400 euros lors de l’achat d’un vélo (classique, électrique, cargo ou pliable, neuf ou d’occasion) pour les trajets domicile-travail.

Annoncée au début de l’été par le ministre régional de la Mobilité Philippe Henry, cette mesure avait été vertement critiquée par le Conseil d’Etat, ce dernier estimant notamment que la prime ne disposait pas du fondement juridique nécessaire puisqu’entre autres textes, le Plan Climat ne prévoit pas la possibilité d’aides directes aux personnes physiques.

La proposition de décret portée par la majorité régionale permet de contourner cet écueil, en modifiant le Plan Climat de telle sorte que le versement d’aides directes aux particuliers y soit désormais autorisé.

«L’objectif est de mettre en place un dispositif de primes à l’achat d’un vélo en Région wallonne. Ces primes seront orientées vers les déplacements domicile-travail, car elles s’inscrivent dans une volonté d’inciter à acquérir un vélo pour effectuer des déplacements utilitaires de manière fréquente», a rappelé durant les débats Laurent Heyvaert (Ecolo).

Dans les rangs de l’opposition, si l’on soutient l’esprit de la mesure, on a surtout regretté son manque de rétroactivité. «Le ministre nous dit qu’inscrire cette rétroactivité n’est pas nécessaire car les citoyens pourront obtenir leur prime en présentant une facture, pour autant que l’achat ait été effectué après le 1er juillet», a ainsi expliqué le député cdH Julien Matagne. «Or, le gouvernement patine depuis le début avec ce texte. Nous voudrions donc être certains que cette rétroactivité soit bien effective», a-t-il ajouté. Les humanistes ont déposé un amendement en ce sens, sans être suivis.