CYCLISME

«J’ai eu beaucoup de chance»

«J’ai eu beaucoup de chance»

Cian Uijtdebroeks est remonté sur son vélo depuis son accident. Instagram/Cian

Renversé par une voiture, Cian Uijtdebroeks se remet de son accident. Il est remonté sur le vélo et sera à la Philippe Gilbert.

La sécurité des cyclistes a une nouvelle fois été au cœur de toutes les discussions ces derniers jours. Avec plusieurs accidents déplorables, qui auraient pu avoir des conséquences dramatiques. Et, à chaque fois, des attitudes criminelles, honteuses, des personnes au volant des véhicules, qui ont pris la fuite après avoir percuté des cyclistes. Les laissant au sol, avec leurs blessures, sans assistance, sans appel des secours. Cela a été le cas du coureur pro Edward Planckaert. Mais aussi du grand espoir du cyclisme belge Cian Uijtdebroeks. Qui a fait part de son accident en début de saison sur les réseaux sociaux.

Joint par téléphone ce mercredi soir, le junior de Hannut a rassuré sur son état de santé. «Je n’ai rien de cassé, je n’ai pas de fracture», explique celui qui a remporté, en début d’année, Kuurne-Bruxelles-Kuurne Juniors. «Je suis bien tombé sur la tête. Cela aurait pu être plus grave. Avec le recul, je m’en rends encore mieux compte. Je peux m’estimer heureux d’avoir survécu. Cette personne m’a percuté avec son véhicule, avant de renverser un autre monsieur qui était à vélo, comme moi. Et de prendre la fuite ensuite. J’ai été emmené à l’hôpital. J’y suis resté deux jours et demi. Ils me gardaient en observation, pour effectuer d’autres radios. J’ai des blessures un peu partout sur le corps. Y compris sur le visage. Et je souffre au niveau des côtes. Un peu cassées. C’est là que j’ai le plus mal.»

Saison pas finie

Une semaine après son accident, Cian est remonté sur son vélo. Pour une sortie calme. «Cela allait, physiquement, en pédalant, mais c’était une sortie tranquille», raconte encore celui qui était passé par le Team Cycliste Hesbaye et Sprint 2000 Charleroi avant de rejoindre depuis cette année l’équipe flamande Acrog-Balen. «J’étais déjà content de pouvoir remonter sur le vélo. Ma saison n’est donc pas terminée. Je ne sais pas faire pour l’instant des exercices musculaires comme je le fais habituellement, notamment des séances de stabilisation, avec ballon. Mais je sais rouler à vélo. Je serai donc au départ de la Philippe Gilbert ce vendredi et ce samedi. Bon, en tant normal, cette épreuve doit être un grand objectif pour moi. Surtout avec les côtes de cette région. Mais vu mon accident, je ne sais pas ce que je peux attendre. Je ne sais pas si j’ai perdu 10% de ma condition, 20%, ou plus. Et je ne sais pas comment mon corps va réagir quand je devrai faire un effort intense, aller dans le rouge. On verra. Je prends cette épreuve comme un entraînement. En pensant à l’avenir. Cela reste bien pour la suite. Car là, le principal, n’est pas de viser un résultat sur une course, mais de bien me remettre de mon accident.»