FOOTBALL

Un cas positif à Saint-Hubert: le match contre Meix est remis

Un cas positif à Saint-Hubert: le match contre Meix est remis

/ ÉdA

Au repos le week-end dernier, après le cas de coronavirus découvert dans l’équipe B voici plus de quinze jours, Saint-Hubert s’est entraîné samedi. Mais les Borquins ne joueront pas dimanche.

Un joueur présent à l’entraînement samedi a été diagnostiqué positif ce mercredi midi. Le joueur en question était absent lors de la séance de ce mardi. Mais mardi matin, le doute planait sur la tenue du match face à Meix de ce dimanche. «Car certains joueurs ont vu le garçon positif dimanche et en début de semaine (NDLR: ceux qui ont vu le joueur à partir de lundi sont donc en quarantaine et ne peuvent pas jouer dimanche), commente Thierry Nicolay. Nous allons tous aller nous faire tester. Mais selon le protocole, nous devons attendre d’être à J + 5 pour pouvoir aller passer un test. Cela veut donc dire que nous ne pourrons pas aller nous faire tester avant ce jeudi. Quand aurons-nous les résultats? Vendredi? Samedi? Nous allons devoir attendre samedi afin de savoir si nous allons jouer dimanche? Cela ne va pas. Comment préparer un match dans des conditions pareilles? Nous nous sommes entraînés hier car nous ne savions pas encore que le joueur était positif. Mais il était présent lors des trois rendez-vous de la semaine dernière.»

Ce mercredi après-midi, Saint-Hubert devait prendre contact avec le comité provincial pour en savoir plus. Le CP Luxembourg a finalement décidé de reporter la rencontre de ce dimanche contre Meix.

C'est déjà la troisième rencontre remise pour les Borquins. «Nous avons joué un match depuis le 15 mars, soupirait un Thierry Nicolay avant la décision du CP. Si nous ne jouons pas, nous aurons joué un match sur les quatre premières journées. Ce n’est pas possible. Et nous ne savons pas comment cela se déroulera dans les prochaines semaines.»

Pas d’impact sur les B

On s’en souvient que lors du premier cas positif à Saint-Hubert, les deux équipes (A et B) avaient vu leurs matches être reportés. Cela ne devrait pas être le cas cette semaine. «Nous avons tiré les enseignements, dit Thierry Nicolay. Les deux staffs ont décidé de séparer un maximum. Nous nous entraînons en même temps, mais chacun de son côté. Chacun a son propre matériel et chacun va dans son vestiaire. Les joueurs de B n’ont donc pas eu de contact avec le garçon.»