MANGER

Pour la Journée mondiale du végétarisme, des restos mis au défi de revisiter leurs classiques

Pour la Journée mondiale du végétarisme, des restos mis au défi de revisiter leurs classiques

L’enseigne Poule et Poulette revisitera des classiques comme le vol-au-vent ou la salade César. DR

Ce 1er octobre, c’est la Journée mondiale du végétarisme. Un pionnier belge des alternatives végétales met les restos au défi: et s’ils revisitaient leurs classiques, mais sans viande?

Et si les restos bruxellois revisitaient leurs classiques en version végétarienne? C’est le challenge lancé par l’enseigne de restos végés Greenway à ses confrères de la capitale pour la Journée Mondiale du végétarisme qui a lieu ce 1er octobre.

Le défi du producteur belge d’alternatives végétales: transformer pendant une semaine des classiques à la viande, sur le mode de son resto basé à la Gare du Midi. Plusieurs enseignes bien connues des foodies relèvent le gant. C’est ainsi qu’Ellis Burger revisite un de ces hamburgers alors que Poule & Poulette dégaine un ensemble de boulettes, vol-au-vent et salade César. Otomat, Donki et Bahn Mi en sont aussi.

Au total, ce sont 38 restos de Bruxelles, mais aussi Liège, Gand, Anvers, Bruges, Malines, Louvain et Hasselt qui participent à partir du 1er octobre.

Le système de livraison Deliveroo, partenaire de l’opération, explique que la tendance au végétarisme s’affirme de plus en plus en Belgique: «il y a cinq ans, Deliveroo comptait 10 restaurants proposant des plats végétariens. Aujourd’hui, ce ne sont pas moins de 435 restaurants qui proposent cette option».

Pour les amateurs de statistiques, sachez que Gand est la ville où les consommateurs commandent le plus de plats végétariens. Bruxelles n’est plus dans le top3: Anvers et Louvain complètent le podium.